NOUVELLES

Un responsable du Hamas va évoquer au Caire une trêve avec Israël

16/07/2014 11:56 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

Un responsable du Hamas devait rencontrer mercredi au Caire un médiateur égyptien pour discuter de la possibilité d'une trêve entre le mouvement islamiste palestinien et Israël, a indiqué un responsable palestinien.

On ignorait dans l'immédiat si ce responsable du Hamas, mouvement qui contrôle la bande de Gaza, était déjà arrivé au Caire, alors que les raids aériens israéliens se sont intensifiés sur la bande de Gaza faisant 16 nouveaux morts palestiniens dont cinq enfants.

Le président palestinien Mahmoud Abbas est, lui, arrivé dans la capitale égyptienne pour participer aux discussions sur un éventuel cessez-le-feu.

Le Hamas avait rejeté une première trêve proposée lundi par l'Egypte mais Israël l'avait acceptée. Le mouvement palestinien a expliqué qu'il recherchait un accord global sur la fin du blocus de Gaza, l'ouverture du poste-frontière avec l'Égypte et la libération de détenus, dans le cadre d'un cessez-le-feu.

"Une réunion doit se tenir entre un responsable du Hamas et un représentant de la direction égyptienne", a déclaré Azzam al-Ahmed, un responsable du Fatah du président Abbas, lors d'une réunion de la Ligue arabe au Caire.

Il a espéré qu'"ils parviendraient à une formulation claire pour une initiative de l'Egypte", pays qui avait déjà joué le médiateur lors des précédentes spirales de violences à Gaza entre Israël et le mouvement islamiste palestinien.

L'armée israélienne avait suspendu pendant six heures ses bombardements mardi après avoir accepté la trêve, mais elle les a relancés avec intensité en réponse à des dizaines de tirs de roquettes revendiqués par le Hamas.

Pour sa part, l'émissaire du Quartette pour le Proche-Orient, Tony Blair, a tenu mercredi des discussions avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le ministre des Affaires étrangères Sameh Choukri au Caire, lors de sa deuxième visite en une semaine pour évoquer le conflit à Gaza.

"Il y a des demandes du Hamas à l'égard de Gaza et il y a des demandes d'Israël à l'égard de la sécurité", a dit M. Blair. "Mais l'objectif est de permettre aux gens de venir et de discuter de ces questions, et en même temps que la violence cesse et que les vies des innocents soient préservées".

Selon M. Choukri, la proposition égyptienne vise à "stopper les actions militaires pour trouver une solution à Gaza à moyen et long terme, et donner une chance de reprendre le processus de paix".

L'opération israélienne, qui vise à détruire les capacités de tirs du Hamas, a fait 213 morts et plus de 1.500 blessés, en grande majorité des civils, depuis le 8 juillet. Dans le même temps, plus de 1.200 roquettes se sont abattues en Israël, faisant un mort israélien.

tgg-mon-jds/cco/tp

PLUS:hp