DIVERTISSEMENT

Les musées québécois lancent un cri d'alarme

16/07/2014 06:27 EDT | Actualisé 16/07/2014 06:27 EDT
Radio-Canada

Après les directeurs de quatre musées et plusieurs syndicats, c'est au tour de la Société des musées québécois (SMQ) de lancer un cri d'alarme sur l'état de l'ensemble du réseau muséal québécois.

Par voie de communiqué, la SMQ demande au ministère de la Culture et des Communications de travailler de façon urgente avec elle dans le but de s'attaquer réellement aux problèmes financiers des musées.

La SMQ remarque que la situation de l'ensemble des institutions muséales réparties sur le territoire québécois n'a cessé de se dégrader ces dernières années. On ajoute que les récentes compressions budgétaires vont lourdement affecter la mission des musées d'État.

Le président de la SMQ, Pierre Landry, ne cache pas son désarroi : « Les musées sont les gardiens de l'âme d'un peuple. Leur mission consiste à conserver cette âme, à la préserver dans les meilleures conditions possible, à la rendre accessible au plus grand nombre, tout en la déployant au coeur d'écrins qui s'avèrent à la fois conviviaux, signifiants et lumineux. Au cours de ces récentes années, j'ai vu cette noble mission travestie et traitée comme une marchandise : le commerce sur le parvis de l'église. Les musées sont passés de la précarité à l'indigence alors que le politique et l'intendance se sont contentés de louvoyer, en évitant de s'attaquer au réel problème. Mme Hélène David n'est en poste que depuis quelques mois et nous convenons qu'il faut donner la chance au coureur. Cependant, elle doit rapidement relever le défi de résoudre la crise financière du réseau muséal et redonner ses lettres de noblesse à une des composantes parmi les plus fondamentales de la culture et de la société québécoise. »

La semaine dernière, des syndicats rappelaient que les budgets non indexés et les récentes compressions affectaient gravement le fonctionnement des musées d'État.

À la fin de juin, les directeurs de quatre grands musées québécois faisaient front commun pour dénoncer les réductions de subventions annoncées par le gouvernement provincial.

Lors du dépôt de son budget, Québec a annoncé son intention de réduire d'environ 3 millions de dollars les subventions annuelles accordées au Musée national des beaux-arts du Québec, aux Musées de la civilisation, au Musée des beaux-arts de Montréal et au Musée d'art contemporain de Montréal.

Depuis 2009, Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) a effectué des compressions de près de 1,5 million de dollars pour compenser la diminution du financement de l'État. En avril dernier, une compression de 500 000 $ faisait perdre leur emploi à 12 personnes.

INOLTRE SU HUFFPOST

«Fabuleux Fabergé, Joaillier des tsars» au Musée des beaux-arts de Montréal
Le musée Grévin à Montréal