NOUVELLES

GB: 660 pédophiles présumés arrêtés au cours d'une opération de six mois

16/07/2014 07:33 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

La police britannique a arrêté 660 personnes soupçonnées de pédophilie, dont des médecins, des enseignants et des travailleurs sociaux, dans le cadre d'une opération de six mois sans précédent, a annoncé mercredi l'Agence nationale contre le crime (NCA).

Cette opération "avait pour objectif de cibler les personnes consultant des images indécentes d'enfants sur internet" mais a également débouché sur des inculpations pour agressions sexuelles, selon la NCA.

L'opération menée par la NCA en coordination avec 45 équipes de police dans tout le Royaume-Uni, a permis de "protéger" 431 enfants qui étaient "à la charge, sous la garde ou sous le contrôle" des suspects.

Parmi eux, "304 étaient sous la responsabilité des suspects dans le cadre de leurs activités, notamment des enseignants et des médecins", a détaillé une porte-parole de la NCA. Avec ces arrestations, ces enfants qui étaient considérés par la police en "risque potentiel" sont désormais en sécurité, a-t-elle ajouté.

Et "127 autres ont été protégés d'un risque immédiat" parce qu'ils étaient "en contact direct" avec les suspects ou "vivaient dans la même maison", selon la même source.

Elle a précisé que ces enfants avaient été "placés" ou que "les personnes leur faisant potentiellement courir ce risque immédiat" ne pouvaient plus accéder à leur domicile.

Parmi les personnes arrêtées qui sont toutes âgées entre 30 et 50 ans, figurent "des médecins, des enseignants, des responsables scouts, des travailleurs sociaux et d'anciens agents de police", précise la NCA, ajoutant que "39 étaient déjà connues des services de police comme délinquants sexuels".

Le Premier ministre David Cameron s'est félicité du "très bon travail" de la NCA qui associe "toutes les méthodes modernes de maintien de l'ordre aux dernières technologies pour traquer les auteurs d'un délit particulièrement horrible".

La NCA a refusé de révéler les méthodes utilisées pour remonter la piste des suspects soulignant qu'elles pourraient être exploitées à nouveau dans le futur.

Au total, les enquêteurs ont perquisitionné 833 sites et examiné 9.172 ordinateurs, téléphones et disques durs.

"Certaines personnes commencent par consulter des images indécentes d'enfants en ligne puis les agressent sexuellement(...) Le but de cette enquête était aussi de cibler des agresseurs sexuels potentiels", a expliqué Phil Gormley, directeur adjoint de la NCA.

Ces derniers mois, une série d'affaires de pédophilie impliquant des célébrités du show business ont éclaté au Royaume-Uni, dans la foulée du scandale Jimmy Savile, ancien animateur de la BBC, aujourd'hui décédé, soupçonné d'avoir commis des centaines d'agressions sexuelles.

Alors que des soupçons ont émergé récemment concernant des députés et hauts responsables politiques des années 1980-1990, la NCA a précisé qu'aucune des 660 personnes arrêtées n'était un membre ou ancien membre du Parlement ou du gouvernement.

Selon les derniers chiffres de la NCA qui datent de 2012, quelque 50.000 personnes étaient impliquées en Grande-Bretagne dans le partage d'images pédophiles sur internet.

Ces 20 dernières années, le nombre de photos indécentes disponibles sur la Toile a par ailleurs explosé passant de 10.000 à des dizaines de millions, selon la NCA.

sds/mc/jeb

PLUS:hp