NOUVELLES

USA: une Allemande plaide non coupable de tentative d'extorsion d'un cheikh

15/07/2014 05:08 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

Une Allemande arrêtée aux Etats-Unis pour avoir tenté d'extorquer des millions de dollars à un cheick saoudien en accusant faussement son fils de viol a plaidé non coupable mardi à Los Angeles.

Les deux avocats avec qui elle a fomenté sa tentative d'extorsion ont également plaidé non coupable au tribunal supérieur de Los Angeles.

La juge Renée Korn a ordonné que Leyla Ors, l'accusée de 33 ans, reste emprisonnée dans l'attente de la prochaine audience qui aura lieu le 25 juillet, et qui devra permettre de déterminer si les preuves contre elle sont suffisantes pour la tenue d'un procès.

Mme Ors et ses deux avocats, Joseph Gerard Cavallo et Emanuel Hudson, ont chacun été accusés de tentative d'extorsion, association de malfaiteurs pour recevoir des pots-de-vin et tentative d'obstruction de la justice.

Mme Ors a en plus été accusée de tentative de corruption, d'après le bureau du procureur de Los Angeles.

Elle avait affirmé à la police en mars qu'elle avait été violée et torturée par Thamer Albalwi, contre qui des poursuites avaient été engagées pour agression sexuelle. Vendredi, le dossier d'accusation a été clos par la justice californienne.

L'un des avocats, M. Hudson, est notamment accusé d'avoir appelé Cheikh Monsur Albalwi au mois de juin en lui disant que pour 15 millions de dollars, sa cliente Mme Ors ne témoignerait pas contre son fils et que le dossier serait "clos".

Le même jour, l'autre avocat de la plaignante, M. Cavallo, aurait appelé le cheikh en lui demandant 20 millions de dollars en liquide payable sur un compte en Suisse.

M. Cavallo avait déjà été radié du barreau américain pendant trois ans pour corruption, et avait passé pour cela plusieurs mois derrière les barreaux.

Les trois accusés risquent jusqu'à quatre années de prison.

ved/rap

PLUS:hp