NOUVELLES

Le Mexique restreint la publicité pour les boissons et les aliments sucrés

15/07/2014 10:42 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

Le gouvernement mexicain a décidé de restreindre les publicités pour les boissons et les aliments sucrés à la télévision pour lutter contre le surpoids et l'obésité qui touchent 30% des enfants du pays, a annoncé mardi le ministère de la Santé.

Les restrictions qui commencent ce jour même concernent les publicités transmises à la télévision hertzienne ou par cable de 14h30 à 19h30 du lundi au vendredi et de 7h00 à 19h30 les samedis et les dimanches, ainsi que dans les salles projetant les films autorisés à tout public.

Cette mesure signifie l'élimination de 40% des publicités correspondants aux aliments hautement caloriques, a précisé le ministère dans un communiqué.

Dorénavant, "seuls pourront faire l'objet de publicité durant les programmes pour enfants les produits qui correspondent à des critères nutritionnels".

L'obésité est l'un des principaux problèmes de santé au Mexique, pays de 118 millions d'habitants. Selon des données officielles, quelque 70% des adultes et 30% des enfants sont concernés par le surpoids et l'obésité.

Le Mexique est le plus grand consommateur de boissons sucrées au monde, avec 163 litres par tête et par an. Le pays, dont l'alimentation comprend une forte proportion de plats frits, est le plus touché par le diabète parmi les 34 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Selon les experts, les coûts directs et indirects induits par les problèmes de surpoids pour le système de santé du Mexique se monteront à quelque 8,5 milliards d'euros d'ici 2017.

Une réforme fiscale adoptée fin octobre a augmenté l'impôt sur les aliments hautement caloriques de 8% et mis en place un prélèvement d'un peso (0,06 euro) par litre de boisson sucrée.

yo/jcb/mpd

PLUS:hp