NOUVELLES

Centrafrique: le ministre des Mines limogé

15/07/2014 09:41 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

La présidente centrafricaine de transition, Catherine Samba Panza a limogé le ministre des Mines, Olivier Malibangar, dont les attributions ont été confiées au Premier ministre, André Nzapayéké, selon un décret lu mardi à la radio nationale.

Le décret ne précise pas les motifs du limogeage du ministre, en fonction depuis la formation du gouvernement de transition en janvier.

Toutefois une source proche de la présidence centrafricaine, a indiqué à l'AFP sous couvert d'anonymat que "la gestion de la suspension de la République Centrafricaine du processus de Kimberley par le ministre Olivier Malibangar n'avance pas dans le sens souhaité par les plus hautes autorités de la transition".

Par ailleurs, "quelques malversations seraient aussi constatées au niveau du département qu'il dirige", a-t-on ajouté de même source, sans donner plus précisions sur ces présumées malversations.

Le processus de Kimberley est un mécanisme veillant à garantir que les diamants mis sur le marché ne proviennent pas de trafics.

La Centrafrique, dont la production de diamants constitue la principale source de revenus à l'exportation, est suspendue de ce processus depuis qu'elle a sombré dans des violences intercommunautaires il y a plus d'un an.

Bangui a demandé, en vain jusque présent, la levée de cette suspension, afin de pouvoir reprendre ses exportations légales de gemmes.

Le ministre des Mines est le premier membre du gouvernement d'union nationale et de transition à être limogé depuis sa formation en janvier.

acp/mc/sba

PLUS:hp