NOUVELLES

Le champion olympique Alexandre Bilodeau présidera les Jeux du Québec à Montréal en 2016

15/07/2014 12:03 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT
CP

MONTRÉAL - Jeune retraité de son sport, Alexandre Bilodeau ne chôme pas depuis la conquête de sa deuxième médaille d'or olympique aux Jeux de Sotchi. Il est désormais plus occupé que jamais. Et voilà qu'il accepte de relever un nouveau défi, celui de présider le conseil d'administration de la 51e finale des Jeux du Québec qui sera présentée à Montréal en 2016.

Quand le maire de Montréal, Denis Coderre, lui a lancé l'invitation, Bilodeau s'est questionné à savoir s'il n'y avait pas erreur sur la personne.

«Mais M. Coderre m'a bien fait comprendre que j'incarne les valeurs qu'il souhaite transmettre, a commenté Bilodeau, mardi, lors de l'annonce officielle à l'Hôtel de ville de Montréal. Les Jeux du Québec, c'est le tout début de l'inspiration des jeunes. C'est ce qu'ils vont se rappeler toute leur vie, qu'ils participent aux Jeux olympiques ou non.»

Et c'est dans cet optique qu'il a accepté volontiers l'offre, avec la mission d'inspirer les jeunes, de les aider à poursuivre leur rêve jusqu'au bout et de leur inculquer les valeurs que le sport lui a déjà apportées.

Plus jeune, Bilodeau n'a jamais eu l'occasion de participer aux Jeux du Québec puisque son sport, le ski acrobatique, ne figure pas dans les disciplines au programme. Son implication dans l'organisation de l'événement de 2016 l'enthousiasme d'autant qu'il coïncidera avec le 40e anniversaire des Jeux olympiques de Montréal.

«Les Jeux de Montréal, je ne les ai pas vécus. J'ai seulement entendu parler des exploits de Madame (Nadia) Comaneci et d'autres souvenirs comme ça, a commenté le jeune homme âgé de 26 ans. Pour moi, c'est important de faire revivre ça à tout le monde, autant aux jeunes qu'aux moins jeunes.»

Questionné à savoir pourquoi il avait opté pour un athlète des sports d'hiver pour des jeux d'été, le maire Coderre n'a pas eu de difficulté à défendre son choix.

«Alexandre est un vrai champion, pas seulement pour les médailles qu'il a remportées mais aussi pour ce qu'il est comme personne. C'est un modèle à tous les points de vue» a dit M. Coderre, rappelant notamment sa relation touchante avec son frère Frédéric atteint de paralysie cérébrale.

Bilodeau, double médaillé d'or olympique des bosses et auteur de 19 victoires sur le circuit de la Coupe du monde de ski acrobatique, a pris sa retraite à la fin de la dernière saison et il assure que la transition avec sa nouvelle vie se passe à merveille.

«Croyez-moi, je suis plus occupé qu'en tant qu'athlète, surtout avec mes études universitaires en comptabilité. Ma conjointe m'a dit de ne plus prendre aucun autre projet pour les deux prochaines années. J'ai toujours été quelqu'un qui aime relever de nouveaux défis.»

Avec un agenda si bien chargé, il se refuse pour l'instant d'envisager son avenir à long terme.

«Si je me concentre à bien faire les choses, il va arriver d'autres opportunités dans l'avenir et de nouveaux défis.»

Créés en 1970, les Jeux du Québec constituent un événement sportif multidisciplinaire dont l'objectif est de faire bouger les jeunes Québécois de 12 à 17 ans. Des médaillés olympiques comme Joannie Rochette, Alexandre Despatie et Sylvie Bernier y ont participé avant de s'illustrer sur la scène internationale.

La ville de Longueuil organisera la 49e finale des Jeux du Québec du 1er au 9 août prochains.

La 50e finale, version hivernale, sera présentée à Drummondville, l'an prochain.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les médailles des Québécois à Sotchi