NOUVELLES

Le pétrole se reprend un peu à New York face aux risques géopolitiques

14/07/2014 03:15 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

Les cours du pétrole coté à New York ont terminé en légère hausse lundi, le marché tentant de se reprendre après trois semaines consécutives de chute, tout en continuant à surveiller les risques géopolitiques dans plusieurs pays producteurs d'or noir.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août a grappillé 8 cents, à 100,91 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché "était en nette baisse depuis plusieurs semaines en raison de la combinaison d'une offre abondante et d'une faible demande en essence" aux Etats-Unis, "associée à un recul progressif des craintes sur l'Irak ou l'Ukraine", a relevé Gene McGillian de Tradition Energy.

"Mais il semblerait que le marché se stabilise parce qu'il n'y a toujours pas de résolution de la crise" dans ces deux pays, a-t-il ajouté.

La recherche d'une solution politique semblait en effet au point mort entre l'Ukraine et la Russie. Kiev accuse Moscou d'avoir abattu un de ses avions tandis que la Russie reproche à l'Ukraine d'être à l'origine d'un tir d'obus qui a fait un mort sur son territoire.

En Irak, après une période d'apparente stabilité sur les lignes de front, les insurgés sunnites, menés par les jihadistes du groupe ultra-radical de l'Etat islamique, ont relancé leurs attaques et se sont notamment emparés dimanche d'une grande partie de Dhoulouiyah, à 80 kilomètres au nord de Bagdad.

De plus, alors que les cours ont beaucoup pâti ces dernières semaines de la perspective d'un retour massif de l'or noir libyen sur le marché mondial, les inquiétudes sur la production de brut revenaient sur le devant de la scène au lendemain d'affrontements violents entre groupes armés pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli, qui faisaient craindre un conflit plus large dans le pays.

jum/sl/sam

PLUS:hp