NOUVELLES

La flottille anticastriste revient en Floride après s'être postée en face de Cuba

13/07/2014 09:17 EDT | Actualisé 12/09/2014 05:12 EDT

Une flottille d'exilés cubains anticastristes de Miami est revenue dimanche en Floride après s'être positionnée en face de La Havane et avoir tiré des feux d'artifice pour marquer le vingtième anniversaire du naufrage d'une embarcation de candidats à l'exil.

Les trois bateaux, avec à leur bord 25 personnes, sont arrivés à Key West, dans l'extrême sud de la Floride, vers 07H00 (11H00 GMT), a constaté un journaliste de l'AFP.

C'est de là que la flottille était partie la veille, traversant ensuite le détroit de Floride, long de 150 kilomètres, pour aller se positionner à une vingtaine de kilomètres en face de la capitale cubaine, dans les eaux internationales.

Les exilés ont alors tiré près de 85 feux d'artifice vers 21H30 heure locale (01H30 GMT dimanche), avec les lumières de La Havane à l'horizon.

"Nous pouvons dire que notre mission est accomplie. Nous sommes heureux et fiers de faire partie de ce groupe et d'avoir pu porter ce message des lumières de la liberté en face des côtes de Cuba et rappeler le vingtième anniversaire du naufrage de l'embarcation +13-Mars+", a déclaré à l'AFP Ramón Saúl Sánchez, président du Mouvement Démocratie à Miami, organisation anticastriste à l'origine de la flottille.

Au petit matin du 13 juillet 1994, à un moment où Cuba traversait une très grave crise née de la chute de l'Union soviétique, le petit remorqueur "13-Mars" quittait clandestinement l'île avec 68 passagers à son bord dans l'espoir de rejoindre les côtes américaines.

Selon les survivants, quatre bateaux l'arraisonnèrent violemment et commencèrent à l'asperger d'eau à l'aide de pompes, provoquant le naufrage de l'embarcation. Le gouvernement cubain a toujours assuré qu'il s'était agi d'un accident, mais les exilés cubains de Miami pensent que le but était bel et bien de couler le bateau pour l'exemple.

"Nous avons rendu hommage avec respect aux victimes du remorqueur, malgré l'orage qui nous a surpris", a indiqué à l'AFP le Cubain Jorge García, 69 ans, qui a perdu 14 des 17 membres de sa famille se trouvant alors à bord de l'embarcation "13-Mars", et qui faisait partie de la flottille.

La Havane a qualifié cette opération de "provocation" et Ramón Saúl Sánchez, dont l'organisation a réalisé plus de 25 expéditions similaires depuis 1995, de "terroriste".

Les Etats-Unis n'ont plus de relations diplomatiques officielles avec Cuba depuis plus d'un demi-siècle.

du/sam/bds

PLUS:hp