NOUVELLES

Yémen: les rebelles chiites s'apprêtent à se retirer d'Amrane (porte-parole)

12/07/2014 09:43 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

Les rebelles chiites d'Ansruallah au Yémen s'apprêtent à se retirer d'Amrane, conquise mardi au nord de Sanaa, après un appel du Conseil de sécurité de l'ONU et un arrangement avec le gouvernement, a affirmé samedi leur porte-parole, Mohamed Abdessalam.

"Nos hommes armés vont se retirer d'Amrane dès le déploiement dans la ville d'un régiment de l'armée", parti samedi de Saada, le fief des rebelles chiites, a expliqué M. Abdessalam à l'AFP, précisant que cet arrangement avait été "négocié avec le ministère de la Défense" à Sanaa.

L'arrivée de ce contingent à Amrane, située à 200 km de Saada, est prévue "plus tard dans la journée", a ajouté le porte-parole, notant que ce contingent serait suivi par "d'autres unités de l'armée relevant du ministère de la Défense".

"Dès le déploiement de l'armée, il n'y aura plus de raison pour la présence de groupes armés dans la ville", a assuré M. Abdessalam, expliquant qu'Amrane avait été "nettoyée des takfiris", les partisans du parti islamiste sunnite Al-Islah, principal rival d'Ansaruallah.

Vendredi, le Conseil de sécurité de l'ONU avait appelé les rebelles d'Ansaruallah, dits houthis, à se retirer d'Amrane et avait réitéré son soutien au président yéménite Abd Rabbo Mansour et au processus de transition politique.

Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil avaient aussi répété leur menace de prendre des sanctions ciblées contre ceux qui entravent la transition.

tm/fcc

PLUS:hp