NOUVELLES

Mondial-2014 - Allemagne: les 11 joueurs et les jokers

12/07/2014 09:59 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

Focus sur les 11 joueurs et les jokers de l'équipe d'Allemagne, qui affronte l'Argentine en finale du Mondial, dimanche au Maracana de Rio de Janeiro (16H00 locales, 19H00 GMT, 21H00 françaises):

LE ONZE-TYPE

Manuel Neuer (Bayern Munich)

Gardien (28 ans), 51 sélections

De sorties loin de ses cages en arrêts réflexes sur sa ligne, "Manu" a été un des grands hommes de l'épopée allemande, notamment par son assurance dans les matches délicats (Ghana et Algérie surtout).

Philipp Lahm (Bayern Munich)

Arrière droit et capitaine (30 ans), 112 sélections, 5 buts

Milieu de terrain au premier tour, il est revenu ensuite à son poste d'arrière droit où il a fait ses preuves (présent dans l'équipe-type des quatre derniers Euros et Mondiaux). Défensivement propre, capable de monter dans son couloir (2 passes décisives).

Jérôme Boateng (Bayern Munich)

Défenseur central (25 ans), 45 sélection, 0 but

Arrière droit au premier tour, où il a muselé Cristiano Ronaldo, il a ensuite glissé dans l'axe, son poste en club. Sobre, physique, il s'impose sans faire de bruit.

Mats Hummels (Schalke 04)

Défenseur central (25 ans), 35 sélections, 4 buts

Bien que perturbé par des pépins physiques, il est devenu le patron de la défense. Joueur élégant, il est aussi adroit de la tête, avec deux buts marqués ainsi, notamment en quarts contre la France (1-0), où il avait totalement annihilé Benzema.

Benedikt Höwedes (Schalke 04)

Arrière gauche (26 ans), 27 sélections, 2 buts

Parfois considéré comme le maillon faible, le défenseur central de formation a aiguisé sa rigueur défensive sur la fin du tournoi après des tâtonnements. Seul joueur de champ, avec Lahm, à avoir disputé l'intégralité des six matches.

Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich)

Milieu défensif (29 ans), 107 sélections, 23 buts

Ménagé en début de compétition car relevant de blessure, "Basti" a repris sa place et son rôle de chien de garde devant la défense. Le vice-capitaine, moins porté vers l'avant que dans le passé, demeure un élément précieux.

Sami Khedira (Real Madrid/ESP)

Milieu défensif (27 ans), 51 sélections, 5 buts

Il revenait d'une grave blessure à un genou, et a donc eu du repos au début du Mondial. Dans son style physique, il se projette vers l'avant et harcèle le milieu adverse.

Thomas Müller (Bayern Munich)

Attaquant (24 ans), 55 sélections, 22 buts

"Faux 9" ou ailier, il est toujours aussi efficace en Coupe du monde, avec un total de 5 buts comme en 2010, tous importants (triplé contre le Portugal, but de la victoire sur les Etats-Unis et ouverture du score face au Brésil). Son jeu atypique, sa générosité dans l'effort, son altruisme (3 passes décisives) et donc surtout son efficacité en font l'arme offensive N.1 de la Nationalmannschaft.

Toni Kroos (Bayern Munich)

Meneur de jeu (24 ans), 50 sélections, 7 buts

C'est le tournoi de la reconnaissance pour ce milieu qui a pris la place de meneur axial à Özil et distribue le jeu par ses passes toujours sûres, à la manière d'un Xavi, tout en sachant défendre. Précieux sur les coups de pied arrêtés, il domine le classement des passes décisives (4, ex aequo avec le Colombien Cuadrado).

Mesut Özil (Arsenal/ENG)

Milieu excentré (25 ans), 61 sélections, 18 buts

Il est la principale déception de l'équipe, même si Joachim Löw refuse de l'en évincer en raison de sa technique supérieure qui peut faire basculer un match à tout moment. Auteur d'un but et d'une passe décisive, il lui reste un match, le plus important, pour laisser son empreinte dans ce Mondial comme il l'avait fait en Afrique du Sud.

Miroslav Klose (Lazio Rome/ITA)

Avant-centre (36 ans), 136 sélections, 71 buts

Le vieux renard a réussi son pari en inscrivant les deux buts qui lui ont permis de s'emparer seul du record de buts en Coupes du monde (16), devant Ronaldo (15). Mais la priorité du rescapé de la finale perdue en 2002 reste le titre de champion. Titulaire depuis le quart seulement, il a montré que contrairement à sa vivacité, son flair de buteur n'avait pas disparu.

LES JOKERS

André Schürrle (Chelsea/ENG)

Attaquant (23 ans), 38 sélections, 16 buts

Il est le 12e homme de l'équipe depuis qu'il a doublé Götze dans la hiérarchie des attaquants grâce à ses entrées en jeu décisives contre l'Algérie et le Brésil. Rapide, joueur de profondeur, état d'esprit irréprochable.

Mario Götze (Bayern Munich)

Attaquant (22 ans), 34 sélections, 10 buts

"Götzinho" a perdu sa place dans l'équipe au fil de performances décevantes. Le surdoué technique n'a pas su transformer le grand espoir du foot allemand en titulaire incontournable. Il lui reste un match et peut-être quelques minutes de temps de jeu pour réussir sa première Coupe du monde.

Per Mertesacker (Arsenal)

Défenseur central (29 ans), 103 sélections, 4 buts

C'est lui la victime du retour en forme de la doublette Schweinsteiger-Khedira dans l'entrejeu, qui repositionne Lahm en arrière droit et Boateng dans l'axe aux côtés de Hummels. Le grand "Merte" peut toujours donner un coup de main s'il faut bétonner un résultat.

ybl/dhe

PLUS:hp