NOUVELLES

Londres "extrêmement préoccupé" par la situation à Gaza

12/07/2014 05:54 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

Le chef de la diplomatie britannique, William Hague, s'est déclaré "extrêmement préoccupé" par la situation à Gaza samedi au cinquième jour de l'opération aérienne israélienne visant à faire cesser les tirs de roquettes par les combattants palestiniens.

"Extrêmement préoccupé par la situation humanitaire et les pertes de vie humaines à Gaza. Je vais parler au président Abbas aujourd'hui", a écrit le ministre des Affaires étrangères sur son compte Twitter officiel, en évoquant une conversation téléphonique avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Cette déclaration de M. Hague marque un tournant dans le discours de la diplomatie britannique qui avait jusque-là seulement exprimé son soutien inconditionnel à Israël. Mercredi, au lendemain des premières frappes israéliennes sur Gaza, le Premier ministre, David Cameron, avait "vivement condamné les attaques choquantes du Hamas contre les civils israéliens" qui "soulignent le droit d'Israël à l'autodéfense".

Depuis, l'armée israélienne a multiplié les frappes aériennes sur la bande de Gaza, faisant au moins 121 morts et 700 blessés, en majorité des civils.

Dans le même temps, environ 525 roquettes ont été tirées de l'enclave palestinienne en direction d'Israël depuis le début des hostilités. Elles n'ont fait aucun mort, mais une dizaine de blessés.

Ce nouveau conflit est le plus meurtrier depuis l'opération "Pilier de Défense" en novembre 2012, qui avait déjà pour objectif de faire cesser les tirs de roquettes de Gaza. Les hostilités avaient fait 177 morts palestiniens et 6 Israéliens.

La spirale de violence a été enclenchée après l'enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribués par Israël au Hamas, suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem par des extrémistes juifs.

Peu avant le début du repos du shabbat, vendredi soir, le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a proclamé qu'Israël résisterait à toute ingérence internationale en vue d'un cessez-le-feu.

jk/jh

PLUS:hp