DIVERTISSEMENT

Gala Juste pour rire Laurent Paquin : les «épais» passent au tordeur

12/07/2014 10:43 EDT | Actualisé 12/07/2014 11:01 EDT
PC

Le 32e Festival Juste pour rire s’ouvre aujourd’hui, et qui de mieux pour lancer la ronde des Galas que le «doyen» des animateurs, Laurent Paquin? Aux commandes, ce soir et demain, de sa 11e soirée du genre, l’humoriste est celui qui a animé le plus grand nombre consécutif de Galas Juste pour rire.

«Depuis ma huitième année, je bats chaque fois un record, précise Laurent. Les Galas Juste pour rire, c’est l’une des affaires que j’aime le plus faire, dans la vie. Chaque année, dès que c’est terminé, je me demande de quoi je vais parler l’année suivante si on me demande encore. Déjà, j’ai eu de petits privilèges, on m’a dit quels seront les sujets pour 2015, et ça commence à travailler dans ma tête. Je crois que j’ai de bonnes idées!»

Ce plaisir d’être de la fête éclipse pour lui la crainte de perdre sa place au soleil au profit des jeunes talents, très nombreux, qui débarquent massivement et sans arrêt sur le marché de l’humour et triment dur pour se faire connaître.

«Ça ne me fait pas peur du tout. Je vieillis, et un jour, je ne serai plus là. C’est le destin de tout artiste, de disparaître de la carte, à un moment donné. Mon but, c’est que ça soit le plus tard possible, et que ça soit moi qui l’ait décidé! (rires). C’est un rêve, finir tard et par choix.»

«Et j’adore la relève, poursuit-il. Selon moi, c’est ce qui fait qu’un “vieux” va rester jeune, de s’intéresser à elle, de se tenir au courant de ce qu’elle fait. De considérer les jeunes comme une nuisance, de parler contre eux, c’est un premier pas vers le has-been-isme. Si je ne deviens pas un has-been trop vite, ce sera justement parce que je m’intéresse à ce que les jeunes font. Ils ne sont pas plus caves que nous quand on avait leur âge!»

Qui sont ses coups de cœur parmi les nouveaux visages qui s’imposent tranquillement sur nos scènes, dans nos téléviseurs, dans nos radios, et même sur les réseaux sociaux?

«Simon Leblanc, Virginie Fortin, Mariana Mazza, Mélanie Ghanimé et Gabriel D’Almeida Freitas, qui est un genre d’Andy Kaufman québécois. Et P-A Méthot, aussi. Même s’il pratique ce métier depuis aussi longtemps que moi, il vient juste d’être découvert, donc il est un peu de la relève…»

«Chaque année, je me lance le défi de trouver quel nouvel humoriste va faire un hit, et j’essaie de l’avoir dans mon Gala! Certains sont vraiment excellents.»

Un thème très riche

Preuve de ce qu’il avance, Laurent Paquin compte parmi les invités de son Gala 2014, qui porte sur le thème des «Épais», Simon Leblanc et P-A Méthot. Ce dernier a concocté un numéro dans lequel il se défoule, tanné qu’on le considère comme un épais. François Bellefeuille interprétera son personnage de prêtre qu’on avait vu il y a quelques années au Festival Juste pour rire, et Dominic et Martin s’obstineront à savoir lequel des deux est le plus épais du duo. Jérémy Demay sera également présent. Dans son monologue d’ouverture, Laurent Paquin tentera de tracer la distinction entre les «épais», les «niaiseux», les «cabochons» et les «imbéciles».

«Je fais des nuances. Pour moi, niaiseux et cave, ce n’est pas pareil. Un niaiseux est inoffensif, alors qu’un cave est plus dangereux! (rires) Je me demande aussi pourquoi on utilise souvent le terme “heureux” avec “imbécile”, et pourquoi on dit “l’idiot du village”…. Des idiots, il y en a en ville, aussi!»

«Les “Épais”, c’est un thème presque trop riche, s’amuse Laurent. On pourrait faire cinq Galas Juste pour rire avec ce sujet. Nous, on veut être original, surprendre les gens, ne pas trop faire de name dropping. On ne peut pas seulement dire : “Untel est un épais”. Sinon, ce n’est pas drôle. Mais, ce qui est bien, c’est que, quand on rit des épais, personne ne se sent visé. On sait qu’on fait tous des choses épaisses, mais personne, objectivement, ne se trouve épais ou pas intelligent. J’ai donc le sujet le plus facile, parce que je ne blesse personne! (rires)»

Mais ne sommes-nous pas tous, en quelque part, «l’épais» de quelqu’un d’autre?

«C’a l’air! (rires) Mais, être l’épais d’un épais, ce n’est pas grave. C’est comme un compliment! (rires)»

Le Gala Juste pour rire Les Épais, animé par Laurent Paquin, mis en scène par Guy Lévesque, est présenté à la Salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts le samedi 12 et dimanche 13 juillet, à 18h30 et 21h30.

Le 32e Festival Juste pour rire se tient jusqu’au 26 juillet.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galas Juste pour rire 2014