NOUVELLES

Egypte: un chauffeur arrêté pour le viol d'une touriste russe

12/07/2014 06:52 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

La police égyptienne a annoncé samedi avoir arrêté un chauffeur de mini-bus soupçonné du viol d'une touriste russe dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh.

Cette interpellation est survenue alors que le gouvernement s'est engagé à lutter contre les violences sexuelles, un fléau en Egypte où la quasi-totalité des femmes disent avoir été un jour victimes d'agression ou de harcèlement.

Selon des sources policières, le chauffeur a prétendu que son véhicule était en panne pour inciter le mari de la touriste à descendre du véhicule, puis a accéléré alors que la femme était toujours dans le mini-bus. Il l'a ensuite violée.

Cette agression s'est produite à Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge, où deux hôtels ont été fermés un temps cette année sur ordre du ministère du Tourisme après des accusations de viols.

Au Caire, la police a par ailleurs arrêté un policier ayant tripoté une Tunisienne à l'aéroport.

L'Egypte a adopté en juin sa toute première législation punissant spécifiquement le harcèlement sexuel, avec une série de sanctions allant de l'amende à la prison ferme.

Le président Abdel Fattah al-Sissi s'est engagé à lutter contre les violences sexuelles, après une vidéo diffusée sur internet montrant l'agression d'une étudiante lors des célébrations marquant son investiture début juin dans la capitale.

Treize hommes accusés d'avoir violé ou agressé sexuellement en réunion plusieurs femmes lors de manifestations au Caire ont été depuis traduits en justice, une première dans le pays.

Les groupes de défense des droits de l'Homme ont fait état de 250 agressions sexuelles ou viols contre des femmes entre novembre 2012 et janvier 2014, notamment sur la place Tahrir, épicentre de la révolte de 2011 où les Egyptiens se rassemblent régulièrement depuis.

bur-se/cco/vl

PLUS:hp