NOUVELLES

Brésil: "Priorité absolue aux jeux Olympiques 2016" à partir de lundi, selon le CIO

12/07/2014 10:48 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

Les jeux Olympiques de Rio-2016 seront une "priorité absolue" du gouvernement brésilien à partir de lundi, a affirmé le président du Comité international olympique (CIO) à l'issue d'une réunion avec la présidente Dilma Rousseff.

"Je suis content de la confiance que la présidente Rousseff accorde aux JO et dans ce qu'ils apporteront et il a été bon d'entendre que les JO et leur héritage seront une priorité absolue", après la finale du Mondial, a déclaré Thomas Bach à des journalistes vendredi soir à Brasilia.

"Aussi bien la présidente que son gouvernement, tout comme le CIO, ont les mêmes priorités. Et cela veut dire faire des jeux Olympiques de 2016 un grand succès", a insisté M. Bach.

LE CIO contribuera à hauteur de 1,5 milliard de dollars "ce qui laissera un héritage sportif, économique et social", a ajouté M. Bach, dans un communiqué officiel du comité.

Le Brésil a organisé la Coupe du monde qui prend fin dimanche avec un duel Allemagne- Argentine au milieu de fortes critiques en raison des retards dans la construction des stades et des travaux de mobilité urbaine dont beaucoup ont été abandonnés en cours de route.

Mais jusqu'à maintenant, cela a été l'une des meilleures Coupes du monde au niveau technique et les manifestations sociales qui risquaient de gâcher l'ambiance n'ont pas eu lieu, selon le gouvernement, les experts et la Fifa.

"Le Brésil peut être très orgueilleux de l'organisation de cette Coupe du monde", a renchéri le président du CIO.

Ce succès a aidé à calmer les inquiétudes sur l'organisation des JO a déclaré vendredi le maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes lors d'une conférence de presse.

Fin avril, le vice-président du CIO, John Coates, avait révélé que l'organisme avait dû prendre des mesures sans précédent et envoyer à Rio un groupe d'experts pour accélérer l'organisation des Jeux.

M. Coates était allé jusqu'à dire que l'organisation de Rio-2016 était "la pire" qu'il avait connue en 40 ans de carrière.

Plus tard, il était toutefois revenu en arrière.

Outre le fait d'accélérer le rythme des travaux nécessaires pour accueillir les JO, Rio cherche à dépolluer à temps la partie de sa baie où se dérouleront les épreuves de voile. La dépollution complète de la baie, annoncée depuis des décennies, ne pourra pas être conclue d'ici à 2016 ont admis les autorités.

nr/cdo/dhe

PLUS:hp