DIVERTISSEMENT

Zoofest 2014: Les Fills Monkey dictent le tempo (CRITIQUE/VIDÉOS)

11/07/2014 08:34 EDT | Actualisé 11/07/2014 08:35 EDT

Les Fills Monkey ont lancé les festivités du Zoofest 2014 par un Incredible Drum Show des plus rythmés jeudi soir à la Cinquième salle de la Place des Arts. Le duo français composé de Yann Coste et Sébastien Rambaud prenait place pour la première d’une série de 12 représentations – et de nombreux coups de cymbales - qui se tiendront jusqu’au 21 juillet prochain.

Sacrés révélation Zoofest 2012, les Fills Monkey sont de retour à Montréal avec un spectacle encore plus abouti qu’il ne l’était déjà lors de leur dernier passage. Toujours en jouant non pas de la batterie, mais plutôt avec leur batterie (nette différence), les deux hurluberlus ont offert à la foule une heure et quinze minutes de tambours, d’humour et de pure folie. Le tout livré dans une prestation millimétrée à la seconde et au claquement de baguette près. Voilà ce qu’on appelle avoir le rythme dans la peau.

Difficile de trouver les mots justes pour décrire une performance des Fills Monkey. D’abord, le public fait la rencontre avec deux hommes-enfants vêtus de bretelles et d’accoutrements de jeunes gamins. Visiblement, les deux font la paire. Mais ceux-ci apprennent très rapidement aux spectateurs qu’ils ne sont pas là que pour jouer à l’unisson. Les deux musiciens installent entre eux une compétition telle un drum battle où chacun tente de faire le plus de vrilles avec ses baguettes ou encore de créer des beats en utilisant des objets toujours plus inusités les uns que les autres.

Tantôt on retrouve nos deux percussionnistes-humoristes en train de jouer à quatre bras sur une même batterie. Puis, ils s’élancent sur leur instrument à l’aide de raquettes de badminton et de tennis. Et pour tout faire à l’envers, ils s’adonnent quelques minutes plus tard à une partie de tennis en substituant les raquettes par des toms altos. Il faut le voir pour le croire, car le résultat est effectivement des plus improbables.

Les numéros du duo parisien sont toujours plus surprenants les uns que les autres. La foule applaudit des airs connus tels celui de Grease interprété à l’aide de larges tuyaux phosphorescents. Quelques instants plus tard, elle rigole en observant les deux protagonistes se disputer en onomatopées. Mais qui aura le dernier mot, ou plutôt la dernière note?

Et comme si l’assistance n’en avait pas encore assez, les deux musiciens déjantés offrent en terminant un splendide concert d’air drum - si l’on peut modifier l’appellation air guitar - dans lequel ils se défoulent et se lancent par terre au son de Blur, INXS, Michael Jackson et plus encore.

Des rythmes créés à partir de tout et de n’importe quoi, The Incredible Drum Show rappellera à certains la troupe de danse et de percussions Stomp. Avec en moins l’aspect gumboots de cette compagnie, on présente ici de réelles chorégraphies de percussions avec en prime deux bonshommes qui font des tonnes de mimiques.

The Incredible Drum Show est de loin une valeur sûre en ce qui a trait au milieu culturel cet été à Montréal. Un spectacle pour les 7 à 77 ans qui ne peut que faire sourire.

Jusqu’au 21 juillet à la Cinquième Salle de la Place des Arts.

> Plus d'information ici


INOLTRE SU HUFFPOST

Le guide 2014 des festivals de musique estivaux