NOUVELLES

Russie: un haut responsable de l'industrie spatiale sur la sellette

11/07/2014 02:17 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

Soupçonné d'abus de pouvoir, Vitali Lopota, directeur général de RKK Energia qui conçoit et produit les vaisseaux spatiaux Soyouz, "se prépare à démissionner", a révélé vendredi le journal russe Kommersant.

"La question de la démission (de Vitali Lopota) est de facto résolue", a indiqué une source au sein de Roskosmos, l'Agence spatiale russe, au quotidien Kommersant. "Des dispositions concernant sa démission ont déjà été prises".

Vitali Lopota est soupçonné d'avoir permis des prêts non autorisés à des sociétés participant au consortium international de Sea Launch, une plateforme flottante utilisée pour le lancement des fusées, dont Energia est le principal actionnaire.

Les fonds étaient réservés à la fabrication de vaisseaux spatiaux et les prêts étaient désavantageux pour RKK Energia, selon le Comité d'enquête, qui chiffre le préjudice pour l'État russe, actionnaire du groupe spatial, à 41 millions de roubles (820.000 euros), selon le Comité d'enquête.

Créée en 1946, la société RKK Energia, dont les vaisseaux Soyouz sont les seuls à permettre actuellement aux spationautes de rejoindre la Station spatiale internationale (ISS), fait partie des fleurons de l'industrie spatiale russe.

En 1995, au sein d'un consortium de quatre compagnies - l'américain Boeing, le norvégien Aker et l'ukrainien Ioujnoïe-Ioujmach - RKK Energia a participé à la création de la plateforme flottante Sea Launch, actuellement en graves difficultés financières.

all/pop/fw

PLUS:hp