NOUVELLES

Bulgarie: fermeture de la quatrième banque du pays

11/07/2014 06:21 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

La quatrième banque bulgare, Corporate commercial bank (CCB), va être fermée et ses actifs vont être transférés vers sa filiale Crédit Agricole Bulgaria, qui sera elle-même nationalisée, a annoncé vendredi le gouverneur de la Banque centrale bulgare (BNB) Ivan Iskrov.

"La licence de la CCB sera retirée et une procédure d'insolvabilité sera lancée", a déclaré M. Iskrov. La solution est "acceptée" par la Commission européenne, a indiqué devant le Parlement le ministre des Finances, Petar Tchobanov, avec laquelle il est "en contact permanent".

"Les dossiers d'un portefeuille de 3,5 milliards de leva (1,8 milliard d'euros) de crédits accordés par la CCB manquent. Ils ont probablement été détruits, ce qui fait penser à des abus prémédités", a-t-il expliqué au cours d'une conférence de presse.

"Un audit n'a pas pu établir la capacité de ces débiteurs à rembourser leurs crédits. Il a constaté qu'ils étaient étroitement liés à l'actionnaire majoritaire de la banque, Tsvetan Vassilev", a-t-il ajouté.

Les crédits accordés à ces entreprises dans les communications, le tabac, le pétrole et le commerce, constituent 65% de tous les crédits accordés par la CCB, selon les chiffres communiqués par la BNB.

Les actifs de la CCB s'élevaient fin mai à 3,7 milliards d'euros, soit 8,4% du secteur bancaire bulgare.

Les comptes de particuliers et d'entreprises, à l'exception de ceux dont les dossiers ont été détruits, seront transférés vers la banque Crédit Agricole Bulgaria.

La banque française Crédit Agricole avait racheté en juillet 2012 une filiale de la grecque Emporiki en Bulgarie, renommée Crédit Agricole Bulgaria, puis l'avait cédé à CCB. Cette vente s'est clôturée en juin 2014.

"Crédit Agricole Bulgaria sera nationalisé", a indiqué le gouverneur de la Banque centrale. L'institut "recevra un soutien absolu pour sa liquidité par le Fonds de garantie des dépôts, par le budget de l'État et par la BNB". "C'est une banque bien gérée", a-t-il martelé.

Le 20 juin, la CCB avait suspendu ses paiements et avait été placée sous supervision spéciale par la Banque centrale. Quelque 22% des fonds publics - dont ceux des entreprises du domaine de l'énergie - y étaient déposés, ainsi que des épargnes de particuliers, attirés par des taux d'intérêt élevés.

Selon les analystes, ses déboires découlent d'un conflit entre deux hommes d'affaires politiquement très influents: Tsvetan Vassilev, propriétaire de la CCB et Delyan Peevski, député et propriétaire de médias.

Des articles parus dans les médias détenus par M. Peevski sur une faillite imminente de la CCB ont créé une panique ("bank run") le 20 juin, la banque étant assaillie par des centaines de clients.

Ce même jour, M. Vassilev a retiré de la CCB, par un intermédiaire, 205,7 millions de leva (106 M EUR) en numéraire, selon la BNB qui a saisi le parquet.

Après une deuxième panique le 27 juin concernant cette fois la troisième banque du pays, le gouvernement appuyé par le Commission européenne, avait mis a disposition des banques le 30 juin une ligne de crédit à la hauteur de 3,3 milliards de leva (1,7 milliard d'euros).

Les Bulgares vivent dans la hantise d'un retour de l'hyperinflation, qui avait contraint 14 banques à la faillite en 1996-97.

vs/tba/ilp/LyS

CREDIT AGRICOLE

PLUS:hp