NOUVELLES

Les quotidiens gratuits Metro ne seront plus publiés à Regina, Saskatoon et London

10/07/2014 02:20 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT
Chris Hondros via Getty Images
NEW YORK - MAY 5: The first edition of Metro newspaper is seen May 5, 2004 in New York City. Metro, a free daily newspaper targeted to 18-34 year-olds, is owned by the London-based Metro International chain and made its debut in New York May 5. (Photo by Chris Hondros/Getty Images)

TORONTO - La publication du quotidien gratuit Metro cessera dans trois villes canadiennes, vendredi, et 25 personnes seront mises à pied en raison de cette décision prise par la direction afin de se concentrer sur les marchés plus importants.

Star Media Group a indiqué jeudi que les journaux Metro ne seraient plus publiés à Regina et Saskatoon, en Saskatchewan, de même qu'à London, en Ontario, l'entreprise préférant s'attarder aux parties du pays présentant «le plus grand potentiel pour Metro».

Un porte-parole de la société, Bob Hepburn, a cependant affirmé que les versions web du quotidien demeureraient en ligne dans chacune de ces villes.

M. Hepburn a précisé qu'un reporter serait affecté à la couverture des événements dans chaque ville, tandis qu'un réviseur serait en poste à London et qu'un autre superviserait les deux éditions en ligne de la Saskatchewan.

Star Media, une filiale de Torstar (TSX:TS.B), a dit appuyer entièrement la décision, qui a été recommandée par la haute direction de Metro.

Les entreprises du secteur des médias sont aux prises avec une forte diminution des revenus publicitaires des médias imprimés et la désertion des lecteurs, qui tournent de plus en plus le dos aux journaux traditionnels. Les grandes entreprises médiatiques canadiennes ont toutes procédé à des réductions de leurs effectifs et de leurs réseaux pour se concentrer davantage sur leurs sites web.

La Presse Canadienne appartient conjointement à Torstar et aux sociétés mères des quotidiens torontois The Globe and Mail et montréalais La Presse.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les radiodiffuseurs publics les mieux financés par habitant