NOUVELLES

Les Alouettes prolongent de trois ans le contrat de leur directeur général Jim Popp

10/07/2014 12:41 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Jim Popp a vu son contrat à titre de directeur général des Alouettes être prolongé de trois ans, jeudi, et les négociations plus sérieuses pour arriver à cette entente n'ont duré qu'une semaine, a fait savoir le principal intéressé.

Pourtant, un peu tout le monde était sous l'impression que les pourparlers s'éternisaient depuis plusieurs mois. Mais Popp a nuancé tout ça lorsqu'on a officiellement annoncé la nouvelle entente en point de presse, dans un hôtel du centre-ville de Montréal.

Celui qui occupe le poste de d.g. depuis que l'équipe est revenue à Montréal, en 1996, a ainsi fait une distinction entre les discussions qui se sont déroulées pendant la saison morte, et celles qui ont été amorcées il y a une semaine. Les premières englobaient la possibilité qu'il agisse comme entraîneur-chef en 2014, en plus d'occuper le poste de d.g., tandis que les réunions plus récentes ne concernaient que le poste de directeur général, a laissé entendre Popp.

«Durant la saison morte, on a évoqué la possibilité que je sois entraîneur, puis que je ne le sois pas, puis que je le sois, que je ne le sois pas... Il y avait plusieurs facettes à ces discussions-là, a-t-il déclaré. Mais la plus récente phase était beaucoup plus simple et limpide, et elle s'est déroulée rondement.»

Le résultat, c'est que l'Américain de 49 ans sera maintenant sous contrat avec les Alouettes jusqu'à l'issue de la saison 2017. Popp n'a pas voulu dire, cependant, si son entente comprend une clause échappatoire qui lui permet d'accepter un poste ailleurs d'ici là — notamment, si un club de la NFL cogne à sa porte.

«Le sujet revient sur le tapis à chaque contrat que je signe et encore une fois, je vais dire la même chose: j'ai l'intention de rester ici jusqu'au bout de l'entente, a dit Popp. Je souhaite vieillir à titre de membre de l'organisation des Alouettes.»

Le directeur général a signé son nouveau contrat au moment où les Alouettes s'apprêtent à disputer leur troisième match de la saison, vendredi au stade Percival-Molson, contre les Blue Bombers de Winnipeg. Popp n'a pas fait de cas du fait qu'aux yeux de certains, il ait eu à attendre si longtemps avant d'assurer son avenir.

«J'avais quand même un contrat en poche jusqu'à la fin de l'année, a-t-il souligné. Je n'ai jamais eu le moindre doute, au cours des dernières semaines, que ces discussions allaient finir par avoir lieu à un moment donné.»

«Il y avait peu de doute que ça s'en allait dans cette voie, même si je sais que ce n'était pas nécessairement la perception du côté du public, a indiqué de son côté Mark Weightman, le président des Alouettes. C'est quand même bien qu'on puisse maintenant se concentrer entièrement sur le reste de la saison.»

Weightman s'est dit enchanté de pouvoir continuer à compter sur les services de Popp, qu'il a qualifié de «pierre angulaire» et d'«architecte» des succès des Alouettes.

«En 18 saisons, il a été à la tête d'une équipe qui a terminé 15 fois en première ou deuxième place de sa section, qui a participé huit fois à la Coupe Grey et qui a décroché trois championnats, et dont le souci de l'excellence et le désir de gagner sont inégalés», a dit Weightman.

Les équipes de Popp n'ont jamais raté les séries de la LCF, remportant notamment la Coupe Grey en 2002, 2009 et 2010.

Les 206 victoires des Alouettes depuis 1996 représentent par ailleurs un sommet dans la LCF, alors que les Lions de la Colombie-Britannique suivent au deuxième rang avec 186. Popp a également été l'architecte des Stallions de Baltimore qui ont remporté la Coupe Grey en 1995, avant leur transfert à Montréal.

«J'en suis à ma 19e année avec l'équipe à Montréal et je sais qu'une telle longévité est rare dans le monde du sport, a souligné Popp. Je ne tiens pas ça pour acquis. Je l'apprécie.»

Popp a remercié le propriétaire Bob Wetenhall, absent pour l'occasion, pour la confiance qu'il continue de lui témoigner, ainsi que tous les membres de son personnel de gestion en matière de football. Il a louangé leur compétence et leur ardeur au travail, ainsi que leur capacité à bien faire le boulot même dans les moments où le d.g. se trouve à l'extérieur de Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques photos des Alouettes de Montréal