NOUVELLES

Le Parlement turc vote une loi destinée à relancer le processus de paix avec les Kurdes

10/07/2014 11:59 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

Le Parlement turc a voté jeudi un projet de loi déposé par le gouvernement islamo-conservateur destiné à relancer le processus de paix entamé fin 2012 avec les rebelles kurdes en Turquie et actuellement au point mort, a annoncé la télévision d'Etat TRT.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan compte à cet égard sur le soutien d'une partie de la minorité kurde, évaluée à environ 15 millions de personnes, soit 20% de la population turque, à sa candidature à l'élection présidentielle d'août prochain, pour la première fois organisée au suffrage universel direct.

La nouvelle loi, qui comprend six articles, vise notamment à assurer la protection juridique des principaux responsables impliqués dans les négociations avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré par la Turquie et une bonne partie de la communauté internationale comme une organisation terroriste.

Elle doit aussi contribuer à la réhabilitation des combattants rebelles qui déposent leurs armes et donne au gouvernement le pouvoir de nommer des personnes et des instances pour mener les négociations concernant la "question kurde".

Le chef du PKK, Abdullah Ocalan, avait qualifié cette initiative du gouvernement d'"événement historique".

Le cessez-le-feu décrété en mars 2013 par cette organisation est dans l'ensemble respecté, mais le PKK a interrompu il y a un an le repli de ses combattants vers leurs bases irakiennes pour dénoncer la lenteur des négociations en cours.

Le conflit kurde en Turquie a fait plus de 45.000 morts depuis 1984.

fo/bds/phv

PLUS:hp