NOUVELLES

L'avion de combat F-35 va rater sa première apparition internationale au Royaume-Uni

10/07/2014 07:20 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

L'avion de combat américain F-35, toujours cloué au sol pour des raisons de sécurité, va rater sa première apparition internationale prévue vendredi au Royaume-Uni mais pourrait arriver dans les prochains jours s'il est de nouveau autorisé à voler, a indiqué jeudi son fabricant Lockheed Martin.

L'appareil devait apparaître à partir de vendredi au Royal International Air Tatoo (RIAT) à Fairford, dans l'ouest de l'Angleterre, avant de se produire au salon aéronautique de Farnborough, qui se tient du 14 au 20 juillet dans les environs de Londres.

Même s'il est autorisé rapidement à reprendre ses vols, ils ne pourra pas arriver à temps vendredi, a reconnu jeudi Lorraine Martin, la directrice du programme chez Lockheed Martin, qui espère toutefois que l'avion puisse voler en Angleterre ces jours prochains.

"Ce n'est pas à moi de décider mais j'espère que ce sera le cas", a-t-elle dit à des journalistes sur la base aérienne de Fairford, à la veille de l'ouverture du RIAT.

"Dès que les avions arriveront, ils prendront part au maximum du programme des vols", a-t-elle ajouté.

La totalité de la flotte des F-35 américains est toujours clouée au sol sur décision des autorités américaines, afin qu'une enquête se poursuive sur les raisons d'un incendie survenu à bord d'un appareil fin juin.

Cet incident n'est que le dernier d'une série de problèmes techniques et de retards pour l'appareil, qui a souffert d'une série de contretemps avec un budget qui a explosé pour atteindre près de 400 milliards de dollars.

Le secrétaire à la Défense Chuck Hagel doit se rendre jeudi sur la base aérienne d'Eglin, en Floride, où s'est produit l'incendie le 23 juin.

Il serait potentiellement embarrassant pour le F-35 de rater tout ou partie de RIAT et du salon de Farnborough, où l'appareil multirôles devait faire ses débuts internationaux. D'autant que le Royaume-Uni et ses industriels BAE Systems et Rolls-Royce sont des partenaires de premier plan du programme.

"C'est le bon salon pour commencer parce que le Royaume-Uni est la seule nation qui soit partenaire de premier plan pour le programme F-35", a souligné Lorraine Martin.

Mais "nous avons eu cet incident lors d'une mission d'entraînement et il est prudent de s'arrêter pour comprendre et s'assurer que tout est en ordre pour reprendre les vols", a-t-elle ajouté.

jmi/mg/ros

PLUS:hp