NOUVELLES

Côte d'Ivoire: investissements étrangers en forte hausse, les entreprises françaises en tête (ministre)

10/07/2014 04:07 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

Les intentions d'investissements étrangers en Côte d'Ivoire ont plus que doublé entre 2012 et 2013, portées par les entreprises françaises, en tête dans ce domaine, s'est réjoui jeudi le ministre ivoirien de l'Industrie.

Selon un économiste, la plupart des intentions ont été converties en investissements.

Les intentions d'investissement, passées de 220 milliards de francs CFA (environ 336 millions d'euros) en 2012 à 500 milliards de FCFA (environ 763 millions d'euros) en 2013, sont tirées par les entreprises françaises, "très présentes" et "agressives" dans le pays, a estimé Jean-Claude Brou, qui n'a pas précisé le montant de leurs investissements.

Le président français François Hollande se rendra les 17 et 18 juillet en Côte d'Ivoire, dans le cadre d'une tournée africaine qui l'emmènera également au Niger et au Tchad.

La venue en Côte d'Ivoire du président Hollande devrait "renforcer ce dynamisme et accroître le nombre d'investisseurs", a espéré le ministre.

"La France est le premier investisseur en Côte d'Ivoire avec 800 entreprises, dont 160 représentant de grands groupes" hexagonaux, notamment dans les secteurs bancaire, du BTP ou du transport, avait déclaré le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan début avril.

La construction du troisième pont enjambant la lagune abidjanaise, projet-phare du gouvernement, est ainsi le fait de Bouygues.

Les 160 entreprises, qui emploient "près de 35.000 personnes", contribuent à hauteur de 50% aux recettes de l'Etat en matière d'impôt sur les bénéfices, leurs chiffres d'affaires cumulés représentant environ 30% du PIB du pays, avait évalué M. Duncan.

Quelque 400 PME de droit local ont par ailleurs été créées par des entreprises ou ressortissants français, de même source.

La Côte d'Ivoire est engagée dans un processus de reconstruction depuis la fin de la crise postélectorale de 2010-2011 qui avait fait plus de 3.000 morts en cinq mois.

L'économie du pays a connu une croissance de 9,8% en 2012 et de 8,7% en 2013. Pour 2014 les prévisions tablent sur une croissance de "8 à 10%".

Les échanges entre la Côte d'Ivoire et la France, qui avaient chuté de plus de moitié entre 2005 et 2011, passant de 2,4 à 1 milliard d'euros (de 1.558 à 870 milliards de FCFA), sont repartis, pour atteindre 1,7 milliard d'euros (1.106,6 milliards FCFA) en 2013, selon des chiffres officiels.

La France est le deuxième exportateur vers la Côte d'Ivoire derrière le Nigeria (1 md d'euros contre 1,9).

Fin novembre, l'ancienne ministre française du Commerce extérieur, Nicole Bricq, au cours d'une visite à Abidjan, avait souhaité que le volume des échanges franco-ivoiriens atteigne 2,25 milliards d'euros en 2017.

ck-jf/sd

PLUS:hp