NOUVELLES

Afrique du Sud: de plus en plus de rhinocéros tués par des braconniers

10/07/2014 01:51 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

Le massacre des rhinocéros s'amplifie en Afrique du Sud où 558 de ces animaux ont déjà été tués par des braconniers depuis janvier, soit une centaine de plus que l'année dernière à la même époque, a-t-on appris jeudi de source officielle.

En dépit des efforts croissants menés pour combattre ce fléau, l'Afrique du Sud s'achemine vers un nombre record de rhinocéros tués cette année. En 2013, le nombre record de 1.004 rhinocéros massacrés avait été enregistré.

Le parc national du Kruger est le plus touché. "Depuis janvier 2014, 351 rhinocéros" y ont été abattus par des braconniers, a précisé le département des Affaires environnementales.

L'Afrique du Sud abrite environ 80% de la population mondiale de rhinocéros, estimée à plus de 25.000 animaux, mais le braconnage menace l'espèce.

Les braconniers emploient des méthodes de plus en plus perfectionnées, tirant sur les animaux avec des fusils semi-automatiques ou des flèches empoisonnées avant de leur couper les cornes.

Les cornes se rhinocéros sont particulièrement prisées en Asie où elles sont à tort considérées comme ayant des vertus médicales contre des cancers et la gueule de bois.

Dans le cadre de la lutte contre le braconnage, deux policiers du parc Kruger avaient été arrêtés fin mai, soupçonnés d'avoir été corrompus par un braconnier découvert dans leur véhicule de service après avoir abattu un rhinocéros noir.

Après des années de discussions, l'Afrique du Sud a signé en avril un accord avec le Mozambique pour "travailler à l'éradication du braconnage de rhinocéros" et éviter que ce pays ne serve au transit des cornes avant de gagner le marché noir asiatique.

Le Mozambique, frontalier avec l'Afrique du Sud, est considéré comme un lieu de recrutement de braconniers engagés par des bandes mafieuses.

sk/arb/sd/hm

PLUS:hp