NOUVELLES

La Russie accepte John Tefft comme ambassadeur des États-Unis

09/07/2014 05:00 EDT | Actualisé 07/09/2014 05:12 EDT

Moscou a accepté mercredi la nomination du nouvel ambassadeur des États-Unis à Moscou, John Tefft, un diplomate connu pour son soutien affiché aux aspirations pro-occidentales en Ukraine et en Géorgie, a annoncé un conseiller du Kremlin.

"Un accord a été donné", a déclaré Iouri Ouchakov, le conseiller diplomatique du Kremlin, en référence à l'usage diplomatique selon lequel le pays hôte doit accepter la nomination d'un ambassadeur.

"Le fait qu'il ait travaillé en Russie, qu'il connaisse notre pays et parle le russe est un plus", a-t-il indiqué, ajoutant qu'il connaissait bien John Tefft, un diplomate de carrière.

Celui-ci a près de 40 ans d'expérience. Il a travaillé de 2005 à 2009 en Géorgie, puis entre 2009 et 2013, en Ukraine, deux pays d'ex-URSS qui affichent leur volonté de se rapprocher de l'Occident.

Il était ambassadeur en Géorgie au moment de la guerre éclair de 2008 avec la Russie, qui a abouti à la reconnaissance par Moscou de deux territoires séparatistes sur le territoire géorgien, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud.

"La manière dont il s'est conduit lorsqu'il travaillait en Géorgie et en Ukraine... Je ne ferais pas de commentaire car tout le monde le sait très bien", a indiqué M. Ouchakov.

"John Tefft a travaillé en Géorgie pendant la période la plus critique. (...) C'est un brillant diplomate qui croit à un partenariat fort entre l'Amérique et l'Europe", a déclaré à l'AFP Guiga Bokeria, le conseiller de l'ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili pour la sécurité nationale.

"Il est l'un des plus talentueux diplomates avec lequels j'ai eu l'occasion de travailler. Un diplomate de premier ordre", a déclaré Eka Tkechelachvili, ancien ministre géorgien des Affaires étrangères.

M. Tefft a également été l'adjoint de l'ambassadeur des Etats-Unis en Russie entre 1996 et 1999, sous la présidence de Boris Eltsine, puis ambassadeur en Lituanie entre 2000 et 2003.

Si sa nomination est confirmée par le Sénat américain, M. Tefft succèdera à Michael McFaul, qui a quitté son poste en février après deux ans de service marqués par son soutien constant à l'opposition russe, suscitant à plusieurs reprises l'irritation du Kremlin.

M. McFaul, professeur à l'université américaine de Stanford, a évoqué des raisons personnelles pour justifier son départ, mais les experts estiment que Moscou préfère traiter avec des diplomates de carrière tels que M. Tefft.

"Il gardera ses opinions pour lui. (...) Il sait comment se conduire, y compris dans des situations de confrontation", affirme Fiodor Loukianov, président du Conseil pour la politique étrangère et de défense à Moscou.

as-pop/all/abk

PLUS:hp