NOUVELLES

La remise à flot du Concordia, techniquement possible dès lundi

09/07/2014 12:12 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT

La remise à flot du Concordia, le paquebot de croisières qui a fait naufrage il y a deux ans et demi devant l'île italienne du Giglio, est techniquement possible à partir de lundi, a annoncé mercredi l'armateur Costa Croisière.

Mais la décision définitive sur le lancement de l'opération "est conditionnée au feu vert de l'Observatoire sur l'environnement et devra être confirmée aussi sur la base des prévisions météo des prochains jours", a précisé Costa.

Par conséquent, il ne sera possible de confirmer le lancement de l'opération que "la veille", a précisé Costa.

Le consortium Titan Micoperi en charge du renflouement a déjà indiqué qu'une interdiction de survol sera décrétée pendant l'opération et des restrictions sur les mouvements des ferries et autres embarcations entre la terre ferme et le Giglio ainsi qu'autour de cette île très touristique, au large de la Toscane.

"Nous ferons comme pour le redressement du Concordia (en septembre dernier), nous attendrons d'avoir toute la documentation possible et complète et nous donnerons alors notre feu vert", a expliqué à la télévision Toscana Channel TV, la présidente de l'Observatoire de surveillance du Concordia, Maria Sargentini.

Selon certains médias, l'Observatoire aurait demandé des éléments supplémentaires sur le renflouement mais aussi sur le nettoyage des fonds marins dès que le navire aura été évacué du Giglio.

L'opération menée par Costa prévoit le renflouement du paquebot sur un ou deux jours puis quatre à cinq jours de stabilisation avant son départ du Giglio pour le port de Gênes où il sera démantelé puis détruit (un contrat de 100 millions d'euros générant des dizaines d'emplois).

La dernière traversée de la Méditerranée du géant des mers --longue de 280 km -- durera quatre jours environ. L'épave devrait passer à 25 km de la Corse et à 10 km de l'île italienne de Capraia.

Le transfert ne se fera que dans certaines conditions météorologiques: pas de vents supérieurs à 15 noeuds (environ 30 km/h) et pas de vagues supérieures à deux mètres.

Les plus de 300 ingénieurs, techniciens, plongeurs travaillant sur le navire ont terminé d'attacher sur ses flancs 30 caissons géants remplis d'eau qui seront vidés pour le faire remonter de -30 mètres à -18 mètres.

Le Concordia avait fait naufrage le 13 janvier 2012 après avoir violemment heurté un rocher devant le Giglio, faisant 32 morts et des dizaines de blessés sur plus de 4.000 occupants du navire.

Alors que d'autres membres d'équipage ont négocié des peines à l'amiable, le capitaine du paquebot Francesco Schettino est le seul à être jugé à Grosseto pour homicides par imprudence, naufrage et abandon de navire.

Le renflouement qui a déjà coûté plus d'un milliard d'euros est le plus spectaculaire et ambitieux jamais tenté pour un navire de passagers.

fka/ob/cgu

PLUS:hp