NOUVELLES

JO-2016 - Le CIO rasséréné par l'organisation de la Coupe du monde

09/07/2014 08:30 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, s'est dit rassuré mercredi par l'organisation de la Coupe du monde de football au Brésil dans l'optique des JO de Rio 2016 au sujet desquels le CIO s'est alarmé ces derniers mois.

"Nous sommes très heureux que la plupart des inquiétudes qui avaient émergé avant la Coupe du monde ne se soient pas matérialisées", a déclaré M. Bach lors d'une conférence de presse clôturant trois jours de réunion de la commission exécutive de l'institution olympique à Lausanne.

"On sent un grand enthousiasme et un grand dynamisme de la part du comité d'organisation, du maire de Rio et du gouverneur", a-t-il ajouté. "Nous recevons des rapports encourageants même s'il faut rester vigilant car nous n'avons pas de temps à perdre."

Parmi les sujets d'inquiétude toujours d'actualité, le patron du CIO a cité le calendrier concernant la livraison des sites. "Il faut que les sites soient prêts à temps pour les +test events+ dont certains ont lieu dès cette année. C'est la principale préoccupation que nous avons aujourd'hui."

Thomas Bach, ancien président du comité olympique allemand, a raconté avoir regardé mardi soir le match Allemagne-Brésil avec le président du comité d'organisation des Jeux de Rio, Carlos Nuzman "dans une atmosphère de grand fair play".

"Nous avons tous les deux apprécié la manière dont la Coupe du monde est organisée et Carlos Nuzman m'a communiqué les résultats de sondage réalisés auprès de la population brésilienne qui montrent une attitude positive, une grande acceptation du public envers le Mondial et les JO. La Coupe du monde nous encourage à penser que nous aurons de grands Jeux à Rio".

M. Bach devait s'envoler mercredi soir pour Rio où il doit rencontrer le comité d'organisation des Jeux et, vendredi, la présidente Dilma Rousseff.

En avril, le vice-président du CIO, John Coates, avait stigmatisé l'état d'avancement des préparatifs olympiques, comme le "pire qu('il) ait vu" en 40 ans d'olympisme.

cha/fbx

PLUS:hp