Huffpost Canada Quebec qc

Prime de 215 000$: le père de l'assurance maladie, Claude Castonguay, réclame la démission d'Yves Bolduc

Publication: Mis à jour:

Claude Castonguay, ancien ministre de la Santé et père de l'assurance-maladie, demande la démission d'Yves Bolduc dans une lettre envoyée au premier ministre Philippe Couillard. Il dénonce la prime de 215 000 $ qu'Yves Bolduc a reçue à titre de médecin, alors qu'il siégeait dans l'opposition, pour prendre en charge des patients qu'il a ensuite laissés tomber une fois redevenu ministre.

Claude Castonguay estime qu'Yves Bolduc a profité du système.

« Il s'est évidemment servi de sa connaissance du système de rémunération des médecins consenti alors qu'il était ministre de la Santé. C'est ainsi qu'il est allé chercher le maximum en donnant le minimum, aussi bien comme député qu'en tant que médecin. »
— Claude Castonguay

En 19 mois, Yves Bolduc a inscrit 1500 personnes sur sa liste de patients en attente d'un médecin de famille. Il a ainsi pu toucher 215 000 $ en forfait - à raison de 100 $ ou 200 $ par individu - en plus de son salaire de médecin et de son salaire de député. Tout cela, en vertu d'une entente qu'il a lui-même conclue en 2011.

« Il a donné le pire des exemples en se servant à deux mains dans notre pauvre assiette à beurre », écrit le père de l'assurance maladie. Pour ce, il ne le croit plus digne d'occuper la fonction de ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

Il conclut : « Soyez assuré, Monsieur le premier ministre, que j'aurais grandement préféré ne pas avoir eu à écrire cette lettre. »

Des patients s'interrogent sur l'honnêteté d'Yves Bolduc

À la clinique où M. Bolduc exerçait, les patients interrogés ne sont pas tendres à son endroit. « Problablement » qu'il devrait démissionner dit l'un d'entre eux. « S'il est capable de faire ça avec une clinique, il doit être capable de le faire avec le ministère qu'il a et tous les portefeuilles qu'il peut gérer. Je pense que ce n'est pas vraiment honnête. »

Une autre patiente croit qu'il doit d'abord rembourser les sommes obtenues puisqu'il « bénéficie d'une place de choix au sein du gouvernement ».

Yves Bolduc n'a pas réagi. Son attaché de presse répète que le ministre n'a rien à se reprocher, puisqu'il a reçu le même traitement que les autres médecins.

Aussi sur le HuffPost:

Le cabinet ministériel de Philippe Couillard
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Le père de l'Assurance maladie demande la démission du ministre ...

Claude Castonguay réclame la démission d'Yves Bolduc