NOUVELLES

Wimbledon - Andy Murray passe son premier test avec succès

30/06/2014 03:30 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

Andy Murray a passé son premier test sur le gazon de Wimbledon avec succès en maîtrisant le grand serveur sud-africain Kevin Anderson pour accéder aux quarts de finale lundi lors d'une journée perturbée par la pluie.

C'est la septième année d'affilée que le Britannique atteint ce stade dans le temple du All England Club.

Murray, 27 ans, rêve de conserver son titre sur le gazon anglais, pour imiter un autre Britannique, Fred Perry qui avait réussi cette prouesse en 1936.

Avant de disputer ce quatrième match, l'Ecossais avait survolé les débats face à Goffin, Rola et Bautista Agut. Il n'avait jamais concédé aussi peu de jeux (19 en 9 manches) à l'issue de la première semaine.

Mais face au Sud-Africain et son service en béton, l'Ecossais a dû s'employer. Le déploiement du toit dans le deuxième set en raison de la pluie a modifié les conditions et permis à Anderson de hausser son niveau de jeu.

Habile sur les retour et formidable en défense, Murray s'est imposé en trois manches mais après 2h20 de combat, sauvant même une balle de set dans le jeu décisif du dernier acte (à 6-5). Le voir sauter en serrant le point après le match en disait long sur l'importance de cette victoire.

"Il a encore mieux servi et tapait plus fort (après la fermeture du toit, Ndlr). C'est une bonne victoire car il jouait très bien. C'était dur aujourd'hui et je suis content de m'en être sorti en trois sets", a affirmé l'Ecossais, qui aura un défi encore plus difficile à relever face Grigor Dimitrov (N.11) pour une place en demi-finales.

Lauréat du Queen's, le jeune Bulgare, 13e mondiale, réalise la meilleure saison de sa carrière. Pas perturbé par les averses, il a maîtrisé l'Argentin Leonardo Mayer (6-4, 7-6, 6-2) pour atteindre pour la première fois ce niveau à Londres.

- Radwanska et Cornet chutent -

La journée avait jusque-là surtout été marquée par la chute de la N.4 mondiale et finaliste en 2012 Agnieska Radwanska, en manque de jus face à la solide russe Ekaterina Makarova, victorieuse en deux petites manches (6-3, 6-0).

Son élimination défriche un peu plus un tableau féminin déjà privé de la N.1 mondiale Serena Williams et de sa dauphine chinoise Li Na. Radwanska avait comme ces deux joueuses déjà chuté de manière précoce à Roland-Garros, le signe peut-être d'un tournant dans le royaume des filles où de nouvelles têtes pointent le bout de leur nez.

La Canadienne Eugenie Bouchard, 20 ans, en fait partie. Demi-finaliste à Melbourne et à Roland-Garros, Bouchard a confirmé en atteignant en dominant en deux sets intenses (7-6 (7/5), 7-5) la Française Alizé Cornet, tombeuse de Serena Williams au tour précédent.

Cornet a livré une belle prestation mais a manqué de justesse dans les moments cruciaux, notamment lorsqu'elle a servi pour le set dans la deuxième (à 5-4) manche.

"C'était difficile parce qu'Alizé est une très bonne joueuse. Je suis enthousiaste, mais je dois restée concentrée car je veux aller encore plus haut", a affirmé Bouchard, opposée au prochain tour à l'Allemande Angelique Kerber (N.9) ou à la Russe Maria Sharapova (N.5), qui l'avait battue en demi-finale à Roland-Garros.

ll/ep

PLUS:hp