NOUVELLES

Washington appelle à la libération de deux Américains que Pyongyang veut juger

30/06/2014 02:28 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont appelé lundi à la libération de deux toursites américains détenus en Corée du Nord, que Pyongyang veut traduire devant la justice pour avoir "perpétré des actes hostiles".

L'agence nord-coréenne KCNA avait affirmé plus tôt lundi que les soupçons d'"actes hostiles" commis par Matthew Miller Todd et Jeffrey Edward Fowle avaient été corroborés par des preuves et par des aveux des deux touristes arrêtés en avril en Corée du Nord.

"Nous demandons à la Corée du Nord de les relâcher pour qu'ils puissent rentrer chez eux", a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine Jen Psaki lors d'un point presse.

Le département d'Etat n'a pas confirmé si les deux hommes allaient effectivement être jugés, ni les motifs de poursuite.

L'ambassade de Suède, qui sert d'intermédiaire entre les deux pays qui ont rompu toutes relations diplomatiques, a rendu visite à Jeffrey Fowle le 20 juin et à Matthew Miller le lendemain, selon Mme Psaki.

Cette dernière a également renouvelé l'appel des Etats-Unis à libérer Kenneth Bae, un Américain d'origine coréenne condamné à 15 ans de travaux forcés pour avoir cherché à renverser le régime, selon la justice nord-coréenne.

Selon Pyongyang, Bae est un militant chrétien évangéliste, envoyé en Chine de 2006 à 2012 pour mettre sur pied "des bases de complot".

Les efforts entrepris par les Etats-Unis pour obtenir la libération de l'homme, renvoyé en camp après avoir été hospitalisé plusieurs mois, ont jusqu'à présent tous échoué.

jkb/are/rap

PLUS:hp