NOUVELLES

Rob Ford de retour à l'hôtel de ville de Toronto

30/06/2014 09:19 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT
Steve Russell via Getty Images
TORONTO, ON- APRIL 17 - Toronto Mayor Rob Ford launches his re-election campaign at the Toronto Congress Centre in Toronto. April 17, 2014. (Steve Russell/Toronto Star via Getty Images)

Le maire de Toronto a filé directement dans son bureau à son retour à l'hôtel de ville cet après-midi à 14 h, après une cure de désintoxication de deux mois, sans répondre aux questions des journalistes.

Il doit s'adresser à la presse plus tard aujourd'hui, mais son bureau a déjà indiqué qu'il ne répondrait à aucune question. 

Rob Ford avait quitté la ville le 30 avril, après avoir reconnu avoir un « problème d'alcool » et fumé du crack.

Il reprendra maintenant son poste et sa campagne à la réélection, en prévision du scrutin d'octobre prochain.

Son adversaire à la mairie John Tory réclame sa démission. 

La conseillère municipale Pam McConnell, qu'il avait renversée par accident lors d'une réunion du conseil en novembre dernier, n'en revient pas, elle, que le maire soit déjà de retour. « Je suis encore en physio, raconte-t-elle, pour guérir ma hanche depuis qu'il m'a bousculée et lui en 60 jours il a vaincu son problème de dépendance? »

Pour sa part, son frère et directeur de campagne, Doug Ford, dit qu'il est un homme nouveau.

De son côté, le maire adjoint Norm Kelly, qui détient désormais la majorité des pouvoirs à l'Hôtel de Ville, soutient que le retour de Rob Ford ne changera rien. 

Liberté de presse bafouée?

Rob Ford doit s'adresser à la population cet après-midi à son retour à l'hôtel de ville.

Il a convié la presse, mais son bureau a spécifié qu'il ne répondrait à aucune question.

Pour sa part, le président de la tribune de la presse à l'hôtel de ville dénonce le fait que le maire Rob Ford a limité les invitations à son point presse cet après-midiaux grands médias de Toronto, dont CBC, mais pas Radio-Canada.

L'événement a lieu dans une petite salle, alors qu'une plus grande pourrait être disponible. Les journalistes ont exigé un changement d'endroit, mais sans succès jusqu'à maintenant.

Le président de la tribune dénonce le geste comme étant une tentative indue de contrôler la presse, une mesure antidémocratique, qui va à l'encontre de l'intérêt des Torontois.

Des explications à fournir

Alors qu'il entrait en cure de désintoxication, des quotidiens avaient émis de nouvelles allégations selon lesquelles Rob Ford aurait consommé de la drogue et tenu des propos inappropriés au cours des semaines précédentes.

Son adversaire à la mairie John Tory souligne que Rob Ford a des explications à fournir à ce sujet, mais aussi et surtout en ce qui concerne les allégations selon lesquelles le maire confondrait ses intérêts privés et publics.

La veuve de Jack Layton, Olivia Chow, aussi candidate à la mairie, a quant à elle pris les devants et diffusé une campagne de publicité négative à la radio pendant une semaine. Elle critique par ailleurs le bilan de Rob Ford dans une nouvelle vidéo dévoilée ce matin. Elle y accuse le maire de « mentir » aux Torontois en prétendant qu'il leur a fait épargner 1 milliard de dollars.

Le conseiller municipal John Parker, quant à lui, dit que l'Hôtel de Ville fonctionne mieux sans Rob Ford. Il croit que les gens s'attendent à voir un homme neuf, mais ce ne sera pas nécessairement le cas, selon lui.

Son collègue John Fillion, qui avait déposé une motion pour retirer à M. Ford ses pouvoirs l'hiver dernier, dit que « son retour est un cirque et je ne veux pas y participer ». « C'est pour cette raison que j'hésite à le rencontrer avec les autres conseillers cet après-midi, ajoute-t-il. Mais, cela dit, je veux aussi lui souhaiter bon courage. Et lui demander de ne plus interférer avec un hôtel de ville qui fonctionne bien en son absence. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Best Rob Ford GIFs