NOUVELLES

RDC: défilé militaire inédit à Kinshasa pour la fête de l'Indépendance

30/06/2014 10:05 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

Les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont organisé un défilé militaire inédit lundi à Kinshasa à l'occasion de la fête de l'Indépendance du pays.

Le traditionnel défilé de civils et de troupes à pied du 30 juin à cédé la place cette année à une parade exclusivement militaire et policière, terrestre et aérienne, avec beaucoup de matériels de conception soviétique, selon les images diffusées par la télévision publique.

Plusieurs dizaines de chars de combats T-55 et T-72 ont remonté le boulevard Triomphal devant la tribune présidentielle installée en face du Parlement, précédant les "orgues de Staline" (lance-roquettes multiples), obusiers ou autres canons automoteurs de différents calibres.

Au-dessus de la parade, deux avions de transport militaire Antonov An-26, quatre hélicoptères d'attaque Mi-24 et quatre avions de combat Sukhoï Su-25 ont fait plusieurs passages.

Cette démonstration de force intervient après des accrochages, les 11 et 12 juin, entre troupes rwandaises et congolaises à la frontière RDC-Rwanda au cours desquels cinq militaires congolais ont été tués.

Le président congolais Joseph Kabila avait placé dimanche les cérémonies du 30 juin sous le signe d'"un hommage vibrant et solennel" aux FARDC pour leurs récentes victoires dans l'Est du pays.

Longtemps réputée pour son indiscipline et son inefficacité, l'armée congolaise a défait en novembre dans l'est du pays, avec le soutien de l'ONU, la rébellion du Mouvement du 23 Mars (M23), remportant ainsi sa première victoire depuis l'accession à l'indépendance de l'ancien Congo belge, le 30 juin 1960.

Depuis le début de l'année, les FARDC ont enregistré des succès importants dans leur lutte contre d'autres groupes armés dans l'est, comme les rebelles ougandais de l'Alliance des forces démocratiques (ADF).

La pacification est cependant encore loin d'être achevée, et des dizaines de milices continuent de sévir dans de nombreuses zones de la moitié est du pays.

Dans ses efforts pour se doter d'une armée moderne et professionnelle, la RDC bénéficie de l'appui de l'Union européenne par le biais de son programme de conseil et d'assistance EUSEC. L'Afrique du Sud, la Belgique, la Chine, les Etats-Unis et la France contribuent par ailleurs activement à la formation des officiers, sous-officiers, et de plusieurs unités.

mj/hba

PLUS:hp