NOUVELLES

Mondial-2014 - Hitzfeld: La Suisse "va vous montrer comment arrêter Messi"

30/06/2014 04:18 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

La Suisse "va vous montrer comment arrêter Lionel Messi", a promis le sélectionneur Ottmar Hitzfeld avant le 8e de finale du Mondial-2014 contre l'Argentine, mardi à Sao Paulo (16h00 GMT).

QUESTION: Comment avez-vous préparé ce match couperet?

REPONSE: "Je me prépare de la même manière pour chaque match, mais il s'agit de la Coupe du monde. C'est un moment idéal pour écrire l'histoire. Nous allons jouer contre l'Argentine, un énorme défi pour notre équipe. Il faut se préparer comme d'habitude, on sent la tension chez les joueurs, on l'a sentie pendant la séance d'entraînement aujourd'hui (lundi), mais c'est fantastique de pouvoir jouer un tel match."

Q: Ce pourrait-être votre dernier match, comment vous sentez-vous?

R: "Je me prépare comme si ce n'était pas le dernier, je suis impatient de relever cet énorme défi et je ne crois pas que ce sera mon dernier match."

Q: Votre défense ne vous inquiète-t-elle pas un peu avant d'affronter Lionel Messi?

R: "A vrai dire, toute défense peut avoir des problèmes face à Messi. Mais les problèmes sont faits pour être résolus. Et moi j'ai confiance en ma défense, confiance en mes joueurs, et d'ailleurs c'est toute l'équipe qui devra défendre."

Q: Comment peut-on arrêter Messi?

R: "Demain, on va vous montrer comment arrêter Messi."

Q: Votre équipe a joué trois matches tellement différents les uns des autres, qu'est-ce qui vous rend si confiant?

R: "Nos performances se sont améliorées peu à peu. Même si la France nous a mis 5 buts, cela nous a réveillés, cela a été un coup de semonce. Nous nous sommes rattrapés contre le Honduras (3-0) et maintenant il faut encore élever le niveau. On ne joue pas contre l'Argentine comme contre le Honduras. On ne pourra rivaliser avec l'Argentine que si chaque joueur y met du sien et mouille le maillot, mais nous y croyons."

Q: Le public peut-il soutenir la Suisse contre l'Argentine?

R: "Je crois en effet que les spectateurs brésiliens vont soutenir la Suisse parce qu'il y a une grande rivalité sportive entre le Brésil et l'Argentine."

Q: Qu'est-ce qui a changé pour la Suisse depuis 2010?

R: "A la Coupe du monde en Afrique du Sud en 2010, même si nous n'avons pas passé le premier tour, nous avons tout de même joué un rôle, là, être en 8e de finale est déjà un rêve exaucé. Mais on ne peut pas comparer les équipes de 2010 et de 2014, nous jouons avec un style différent et avec des moyens différents. Nous aussi nous avons de bons joueurs."

Q: Qu'avez-vous retenu de votre précédent match contre l'Argentine, en 2012, perdu 3-1?

R: "On ne peut pas comparer un match amical avec la Coupe du monde. L'Argentine a progressé, mais nous aussi nous nous sommes renforcés depuis deux ans et ce match va être passionnant.

Q: Ne trouvez-vous pas que l'Argentine a été moyenne depuis le début du tournoi?

R: "L'Argentine a besoin d'un match difficile pour exprimer son potentiel, elle va relever le gant, c'est sûr. Elle peut jouer encore mieux, elle possède d'excellents défenseurs, qui ont l'habitude de jouer ensemble, c'est à la Suisse de montrer qu'elle est à la hauteur."

Propos recueillis en conférence de presse

eba/fbx

PLUS:hp