NOUVELLES

La livraison de F-16 américains à Bagdad retardée (Pentagone)

30/06/2014 03:00 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

Les affrontements en Irak pourraient bien retarder la livraison de 36 chasseurs-bombardiers F-16 à l'armée irakienne, après l'évacuation de personnels d'une base aérienne importante, a déclaré lundi le Pentagone.

Les Etats-Unis travaillent à l'accélération de livraisons d'armes et de munitions au gouvernement irakien qui tente de repousser l'assaut des insurgés sunnites, mais l'insécurité est telle sur le terrain que cela risque de compromettre l'avancée des travaux sur les F-16, a déclaré le colonel Steven Warren, porte-parole du Pentagone.

Les sous-traitants privés qui travaillent sur les F-16 sur la base aérienne de Balad (à 90 km au nord de Bagdad) ont été récemment déplacés vers un lieu plus sûr à Bagdad.

"Ils ne travaillent plus à Balad. Il y aura donc des conséquences mais il est encore trop tôt pour savoir lesquelles", a-t-il précisé.

L'Irak a déjà reçu de la Russie une première livraison d'avions de combat Sukhoi et le Pentagone a précisé lundi que cela ne compromettrait en rien le programme de ventes d'armes américaines à Bagdad.

"Nous sommes tout à fait conscients du besoin vital de l'Irak de cette technologie avancée, nous travaillons aussi vite que possible" (...) pour honorer leurs commandes, a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont déjà livré 400 missiles Hellfire sur les 500 achetés par l'Irak. Les 100 dernières pièces devraient arriver à Bagdad dans quelques semaines, a-t-il encore dit.

Les Etats-Unis espèrent également vendre 24 hélicoptères Apache, que Bagdad n'a pas encore réglés.

ddl/rap/are

PLUS:hp