NOUVELLES

Immigration: plus de 5.000 refugiés secourus pendant le week-end

30/06/2014 04:26 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

Plus de 5.000 réfugiés ont été secourus pendant le week-end par la marine italienne au cours d'opérations de sauvetage en Méditerranée, tandis qu'une trentaine de cadavres ont été découverts sur une embarcation, indique lundi un communiqué.

"Dimanche après-midi, au cours d'une opération de secours et d'inspection d'une embarcation, une trentaine de cadavres ont été découverts dans la partie avant", précise le communiqué de la marine militaire, confirmant les informations des médias.

"Le personnel médical intervenu sur les lieux a déclaré que les causes des décès sont à attribuer probablement à l'asphyxie et à la noyade et a déconseillé d'enlever les corps en raison de l'étroitesse de l'espace", poursuit le communiqué.

Interrogée par l'AFP, la marine militaire à Rome n'a pas été en mesure de fournir davantage d'informations, confirmant la possibilité que l'embarcation ait pris l'eau, ce qui expliquerait que certains réfugiés sont morts noyés et d'autres asphyxiés en raison de l'absence d'espace.

Trois grands navires militaires transportant par ailleurs chacun plus de 1.000 réfugiés sont attendus entre lundi et mardi dans trois différents ports italiens, en Sicile, en Calabre et dans les Pouilles, précise le communiqué de la marine militaires.

Plusieurs autres navires militaires et des gardes-côtes doivent également arriver en journée dans les ports siciliens, tandis que deux cargos, City of Beirut et Ticky, ont embarqué près de 300 immigrés, portant le total des réfugiés secourus pendant le week-end à près de 5.500 personnes.

Ces sauvetages s'inscrivent tous dans le cadre de l'opération "Mare Nostrum" (nom que les Romains donnaient à la Méditerranée), lancée par l'Italie à l'automne 2013 après deux terribles naufrages, l'un près de Lampedusa, l'autre près de Malte ayant fait au moins 400 morts.

Depuis le début de l'année, selon les autorités, plus de 60.000 migrants et réfugiés fuyant les guerres ou les difficultés économiques ont débarqué dans le sud de l'Italie.

bur-ljm/pt

PLUS:hp