NOUVELLES

General Motors procède au rappel de 8,2 millions de véhicules de plus

30/06/2014 05:16 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT
AP

DÉTROIT - Les ennuis de General Motors en matière de sécurité ont empiré lundi, alors que le constructeur automobile a ajouté 8,2 millions de véhicules, dont quelque 700 000 au Canada, à la liste croissante de ses voitures rappelées en raison de commutateurs d'allumage défectueux.

Ce rappel implique principalement de plus vieux véhicules de taille moyenne, et il porte le total des unités rappelées cette année par GM à 29 millions, ce qui surpasse de loin les 22 millions de véhicules rappelés par tous les constructeurs l'an dernier.

GM a précisé que son plus récent rappel s'expliquait par une «rotation de la clé de contact non voulue» et qu'il couvrait sept véhicules, incluant les Malibu de Chevrolet de 1997 à 2005, Grand Prix de Pontiac de 2004 à 2008, et CTS de Cadillac de 2003 à 2014.

L'entreprise a dit être au courant de trois décès, huit blessures et sept accidents ayant impliqué les véhicules en cause, même si rien ne prouve de façon concluante qu'un commutateur d'allumage ait été responsable de ces accidents.

La présidente et chef de la direction de GM, Mary Barra, a indiqué que ce nouveau rappel découlait d'un vaste examen de sécurité mené au sein de l'entreprise.

L'annonce de ce rappel prolonge une crise qui a débuté en février pour GM, avec les problèmes de commutateur d'allumage de petites voitures.

La société avait rappelé 2,6 millions de véhicules plus tôt cette année pour remplacer des commutateurs d'allumage. Le problème était présent depuis plus d'une décennie et n'avait pas été corrigé, même si GM avait eu vent d'accidents fatals y ayant été reliés.

La conduite de GM dans le cadre du rappel de petits véhicules fait l'objet d'une enquête du département américain de la Justice et des deux chambres du Congrès des États-Unis.

GM avait aussi annoncé à la mi-juin le rappel de 3,2 millions de véhicules aux États-Unis relativement à des commutateurs d'allumage défectueux. Le constructeur américain avait alors indiqué qu'il devrait remplacer ou changer la clé sur des modèles de véhicules des années 2000 à 2014.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les voitures à hydrogène bientôt sur nos routes?