NOUVELLES

Israël bombarde des sites militants à Gaza et envisage de revenir à l'occupation

29/06/2014 11:11 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT
Getty

JÉRUSALEM - Israël a bombardé des cibles appartenant à des militants dans la Bande de Gaza, dimanche matin, en riposte à une attaque de roquette, a annoncé l'armée, alors que le ministre des Affaires étrangères suggéraient d'envisager d'occuper de nouveau ce territoire sous contrôle du Hamas pour mettre fins aux tirs croissants de roquettes.

Les lancements se sont en effet multipliés ce mois-ci, alors que l'armée israélienne menait une vaste opération contre le Hamas en Cisjordanie en tentant de retrouver trois adolescents israéliens qui, dit l'État hébreux, ont été enlevés par un groupe de militants palestiniens.

Tsahal précise avoir visé 12 endroits à Gaza, dimanche, y compris des lance-roquettes dissimulés, des sites de fabrication d'armes et ce qu'elle a qualifié de sites d'«activités terroristes». Les frappes aériennes sont une réplique après le tir de six roquettes, lancées de Gaza, et qui sont tombées la veille sur Israël. Deux des engins ont touché une usine dans la ville de Sderot, entraînant un incendie.

Selon le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, des opérations limitées contre les militants à Gaza ne feront que renforcer le Hamas.

«L'alternative est claire, a-t-il dit sur les ondes de la radio militaire. Soit nous attaquons à chaque fois les infrastructures terroristes et ils tirent, ou nous passons à une occupation totale.»

Israël s'est retiré unilatéralement de la Bande de Gaza en 2005, mais continue de contrôler l'accès au territoire par les airs, au sol et sur les mers. Les leaders israéliens affirment que le retrait a ouvert la voie à la prise de pouvoir du Hamas, deux ans plus tard, et transformé le petit territoire en une base pour des attaques à la roquette contre Israël, mais que les appuis en faveur d'une nouvelle occupation sont peu nombreux.

Vendredi, une attaque aérienne israélienne a tué deux militants palestiniens à Gaza; ceux-ci étaient membres des Brigades tawhid, un groupe islamique ultraconservateur non affilié au Hamas, selon des responsables palestiniens et des militants du groupe.

Ces responsables avaient tout d'abord indiqué que les deux morts appartenaient à un groupe militant allié au Hamas qui tire souvent des roquettes contre Israël.

Depuis le début de juin, plus de 60 roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël — soit plus quatre fois la quantité tirée en mai —, et 28 de ces armes ont touché le territoire israélien, a dit l'armée. Les engins primitifs ne font que rarement des blessés, mais ils provoquent des dégâts et instillent la panique dans certaines communautés frontalières.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Gazaouis célèbrent