NOUVELLES

Arabie: le roi promet de combattre l'extrémisme religieux

29/06/2014 03:07 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a dit rejeter l'extrémisme religieux, promettant d'empêcher qu'une "poignée de terroristes (...) terrifient les musulmans", dans une allusion aux jihadistes en Irak et en Syrie.

Dans une allocution à l'occasion du ramadan, le mois de jeûne musulman qui débute dimanche dans la plupart des pays musulmans, le roi a déclaré que "L'islam est une religion d'unité, de fraternité et d'entraide".

"Or nous voyons de nos jours que certains, leurrés par de faux appels, (...) font la confusion entre réforme et terrorisme", a-t-il ajouté.

"Leur objectif, est de semer la désunion entre les musulmans", a-t-il encore dit, en référence aux jihadistes radicaux sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui mènent depuis le 9 juin une offensive fulgurante en Irak et sont également très actifs dans le conflit en Syrie.

L'EIIL veut établir un califat islamique à cheval sur l'Irak et la Syrie. Son offensive menace aussi les pays voisins de l'Irak comme l'Arabie Saoudite et la Jordanie.

"Nous ne permettrons pas qu'une poignée de terroristes, qui utilisant l'islam à des fins personnelles, terrifient les musulmans ou portent atteinte à notre patrie", a prévenu le roi Abdallah, cité par l'agence officielle SPA.

"Nous continuons, avec l'aide de Dieu, à affronter et à combattre ce fléau (...) et, avec notre détermination et la coopération de tous les enfants de la nation, nous l'écraserons", a-t-il promis.

Il a enfin souhaité aux musulmans "sécurité, prospérité et stabilité" à l'occasion du ramadan, le mois de jeûne qui a débuté dimanche dans la plupart des pays musulmans.

L'Arabie est un pays régi par une version ultra-rigoriste de l'islam sunnite qui abrite les deux premiers lieux saints musulmans, La Mecque et Médine.

Elle partage avec l'Irak une frontière longue de 814 km et fortement sécurisée.

Jeudi, le souverain saoudien avait ordonné "de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger (...) la sécurité du royaume face aux actions que pourraient entreprendre des organisations terroristes ou autres".

bur/tm/feb

PLUS:hp