NOUVELLES

Philippe Couillard rencontre des chefs innus

27/06/2014 09:34 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT
PC

Le premier ministre Philippe Couillard a rencontré les neuf chefs innus du Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord dans un contexte bien particulier vendredi à Mashteuiatsh.

La Cour suprême du Canada a livré un jugement sans précédent jeudi en accordant un titre ancestral à une communauté semi-nomade de la Colombie-Britanique. Le plus haut tribunal du pays a mentionné que ce titre, revendiqué aussi par les communautés innues, confère au groupe qui le détient le droit exclusif de déterminer l'utilisation des terres, sous certaines conditions.

Le chef du conseil de bande de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, apprécie ce jugement. Il indique que la situation de la communauté Tsilhqot'in est très similaire à celle des Innus qui n'ont pas signé de traité.

Gilbert Dominique estime que la province avait déjà l'obligation de consulter les Autochtones et qu'elle devra maintenant le faire davantage.

« C'est d'être consulté le plus en amont possible dans tout développement qui va se passer sur le territoire. On est convaincu à partir de là qu'on va être capable d'émettre nos préoccupations puis nos commentaires pour que ce soit pris en compte dans tout développement », soutient-il.

De son côté, Philippe Couillard admet que le jugement de la Cour suprême aura un impact important au Québec. Il abonde toutefois dans le même sens que le chef du conseil de bande de Mashteuiatsh.

« J'ai toujours considéré que la meilleure façon de faire progresser les projets, c'est de le faire ensemble dès le début et de s'assurer que les bénéfices soient partagés. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation Idle No More à Montréal