NOUVELLES

Réunion des dirigeants de l'UE le 16 juillet pour les autres postes de l'UE

27/06/2014 12:07 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

Les dirigeants de l'Union européenne sont convenus vendredi de se réunir de nouveau le 16 juillet afin de s'entendre sur les autres postes de l'UE après avoir choisi Jean-Claude Junker pour présider la Commission.

Les chefs d'Etat et de gouvernement "vont se réunir de nouveau pour examiner les autres nominations", a annoncé Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, à l'issue du sommet à Bruxelles.

Ce 16 juillet, avant le dîner, les dirigeants "vont aussi débattre avec le nouveau président désigné de la Commission", M. Juncker, "des priorités de l'UE pour les cinq prochaines années", a-t-il ajouté.

Le même jour, la nomination de M. Juncker devra auparavant avoir été formellement approuvée par le Parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg.

D'ici au 16 juillet, M. Van Rompuy continuera de consulter les capitales sur les nominations aux postes de président du Conseil, de Haut représentant pour les Affaires extérieures pour remplacer Catherine Ashton et de président permanent de l'Eurogroupe.

Est également en jeu le remplacement de la totalité de la Commission, composée de 28 postes, soit un par pays de l'UE.

Ce processus complexe s'apparente à un grand marchandage lié aux équilibres entre pays, forces politiques, Est-Ouest, Nord-Sud ou encore hommes-femmes.

M. Juncker étant le choix des conservateurs, arrivés en tête aux élections européennes, les sociaux-démocrates revendiquent la présidence du Conseil européen, pour laquelle la favorite est la Première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt.

jri/jlb/sym

PLUS:hp