NOUVELLES

Mondial-2014/Allemagne - Baromètre: Müller "Klasse", Özil "Achtung"

27/06/2014 08:45 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

Müller, auteur de quatre buts, se détache comme le fer de lance d'une équipe d'Allemagne de bonne tenue au premier tour du Mondial-2014, alors qu'Özil reste largement en-deçà de son potentiel, et que l'arrière gauche Höwedes inquiète.

- JAWOHL ! -

Müller, "faux 9" ? En tout cas vraiment neuf buts en Coupes du monde pour l'atypique attaquant, 5 au Mondial-2010 (meilleur buteur ex aequo) et déjà 4 au premier tour du tournoi: deux buts de renard et un penalty contre le Portugal (4-0), ravalant Cristiano Ronaldo au rang de figurant, et le but de la victoire contre les Etats-Unis d'une superbe frappe enveloppée (1-0). Joachim Löw apprécie son côté "imprévisible", venu sans doute de sa formation de milieu offensif ou ailier.

A l'autre bout du terrain, Neuer a tenu la baraque et sauvé la mise face au Ghana (2-2) en limitant la casse quand les Allemands étaient mous et malmenés. Revenu de blessure, revenu pour de bon, et très rassurant dans les moments de flottement.

Schweinsteiger, lui aussi convalescent avant la compétition, est entré en fin de match puis a joué une heure et quart jeudi. Et comme au bon vieux temps, il a créé du mouvement et de la fluidité là où la Nationalmannschaft en manquait. Une vraie plus-value.

Egalisant contre le Ghana deux minutes à peine après son entrée et égalant ainsi le record de Ronaldo de buts en Coupes du monde (15), Klose a réussi son pari, en tant que remplaçant de 36 ans et au vu du temps de jeu imparti (une petite heure). Le flair et le jeu de tête du seul avant-centre de métier peuvent encore rendre des services.

Götze a fait un bon premier match (il obtient le penalty du 1-0) et ouvert le score dans le deuxième. Sa vivacité et son aisance technique dans les petits espaces peuvent faire mal, même s'il disparaît parfois pendant de longues séquences. L'attaquant doit donc encore affermir son nouveau statut de titulaire.

La défense a dans l'ensemble bien fonctionné. La charnière Hummels-Mertesacker n'a réellement été perturbée que face au Ghana, à l'image de l'équipe entière. La paire dégage de la sérénité. Côté droit, Boateng a contribué à éteindre Cristiano Ronaldo et a fait du bon travail dans les deux matches suivants, lui qui joue pourtant dans l'axe en club.

- ACHTUNG ! -

Attention: Özil a fait du Özil, mais pas le virtuose du Mondial-2010 ou du Real Madrid, mais le joueur d'Arsenal cette saison, sans grand impact, sans passe décisive ni but, sans étincelle. Pas mauvais pour autant, mais simplement ordinaire voire quelconque. Parce qu'il "peut être décisif", Löw le soutient mordicus. Jusqu'à quand ?

Lahm ? "Personne n'a rien trouvé à redire après le match contre le Portugal. Après le Ghana, les discussions ont repris. Mais je crois que notre milieu a totalement dominé aujourd'hui et Lahm l'a très bien organisé". Jeudi, Joachim Löw a défendu l'ancien latéral positionné au milieu comme au Bayern sous Pep Guardiola. Le capitaine peine cependant à donner sa pleine mesure, et se limite souvent aux passes en retrait. Mais il semble indéboulonnable.

C'est dans la comparaison avec Schweinsteiger que Khedira souffre: le milieu du Real propose beaucoup moins de volume de jeu et son profil doublonne quelque peu avec celui de Lahm. Il ratisse des ballons et gêne l'adversaire par son jeu dur (brutal ?), mais manque sérieusement de créativité et de rapidité. Laissé sur le banc jeudi, en sortira-t-il en 8e de finale ?

- ACH NEIN ! -

Höwedes joue arrière central en club, et à gauche en sélection. Sans participation offensive, il s'est surtout montré dans l'ensemble assez fébrile sur le plan défensif; les deux buts ghanéens viennent d'ailleurs de son côté.

Après une petite dizaine de minutes sans histoire contre le Portugal, Podolski a eu droit à une titularisation face aux Etats-Unis. Ce cadre est tellement passé à travers qu'il a été remplacé dès la pause. La meilleure action de l'ailier reste son selfie avec la chancelière Angela Merkel dans le vestiaire de Salvador après Allemagne-Portugal.

ybl/dhe

PLUS:hp