NOUVELLES

Mondial-2014 - Suarez - Pour la FIFPro, un traitement devrait faire partie des sanctions

27/06/2014 11:17 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

La FIFPro, syndicat international des joueurs, a estimé qu'"un traitement" devrait "faire partie des sanctions" infligées à Luis Suarez pour avoir mordu un adversaire lors du Mondial-2014, vendredi dans un communiqué.

Suarez "doit avoir toute l'aide dont il a besoin pour gérer toutes les questions en dehors du terrain auxquelles il pourrait être confronté en ce moment, explique le syndicat. Ce qui veut dire avant tout une réhabilitation (de son image) et un traitement conséquents du joueur. La FIFPro croit que le traitement doit faire partie de la sanction".

La FIFPro rappelle que tous les joueurs doivent avoir conscience de leur rôle de modèle, "un privilège magnifié par la Coupe du monde".

Mais la FIFPro, soulignant que cette affaire est susceptible d'appel, pense que "toutes les parties concernées" devraient, "avec le temps", reconsidérer les faits avec moins "d'émotion" et plus de "calme".

La FIFPro juge que l'interdiction de toute activité liée au football pendant 4 mois (Suarez a aussi écopé de 9 matches de suspension avec sa sélection, l'Uruguay) est une "entrave à son droit de travailler". "Le fait que son club Liverpool soit affecté est également une question importante", estime le syndicat.

Suarez "a droit à toute l'aide nécessaire dont une aide juridique pour tenter de réduire en appel les sanctions", conclut la FIFPro.

pgr/pga/dhe

PLUS:hp