NOUVELLES

Mondial-2014 - Le Costa Rica rejette l'étiquette de favori devant la Grèce

27/06/2014 12:47 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

Le sélectionneur colombien du Costa Rica, Jorge Luis Pinto, fait tout son possible pour que son équipe conserve un statut d'outsider à l'approche du huitième de finale contre la Grèce, dimanche à Recife.

La sélection centraméricaine, révélation de la première phase, a déjoué tous les pronostics dans le groupe D dit "de la mort" en restant invaincue face à trois champions du monde (victoires contre l'Uruguay et l'Italie et nul contre l'Angleterre) et en terminant première.

Même si Pinto est ravi d'avoir remis le Costa Rica en bonne place sur la carte footballistique pour la première fois depuis le Mondiale en Italie en 1990 quand il avait atteint les huitièmes de finale, il insiste pour dire que ce serait une erreur de commencer à voir les "Ticos" comme des favoris.

"Maintenant, tout le monde connaît le Costa Rica, on sait ce dont nous sommes capables", a indiqué le technicien sud-américain de 61 ans.

"Je ne sais pas si nous voulons être favoris. Nous ne nous sentons pas comme des favoris. Nous donnerons tout", a-t-il poursuivi.

"Nos résultats nous ont donné confiance et stabilité; ils ont démontré ce que nous valons. Nous sommes bien préparés physiquement et nous donnerons tout avec le même respect que contre les trois champions du monde", a expliqué Pinto.

Ce parcours exceptionnel des Costariciens, au contraire de celui des Grecs, a fait dire au sélectionneur de la Grèce, le Portugais Fernando Santos, qu'il ne faudrait pas les prendre à la légère.

"Nous les étudierons. Nous allons devoir être prudents, ils ont gagné le groupe de la mort. Pour cette raison, nous ne pouvons les sous-estimer", a-t-il estimé.

dr/dhe/fbx

PLUS:hp