NOUVELLES

Mondial-2014 - Fédération suisse: "tous les moyens" de battre l'Argentine

27/06/2014 12:08 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

La Suisse a "tous les moyens de battre l'Argentine", a estimé vendredi Peter Gillieron, le président de la Fédération suisse (ASF), avant le 8e de finale du Mondial-2014 entre les deux équipes mardi à Sao Paulo.

"On a tous les moyens de battre l'Argentine, a dit le dirigeant en conférence de presse à Porto Seguro (nord-est). Les gens ont l'impression qu'on peut le faire; ce qui reste, c'est le dernier match (3-0 contre le Honduras, ndlr) et tout le monde a vu que c'était positif et qu'on pouvait réagir" après la lourde défaite face à la France (5-2) dans le groupe E.

"Je suis sûr que contre l'Argentine, avec cette ténacité cet état d'esprit on peut remporter ce match", a-t-il soutenu.

"Jouer contre l'Argentine va nous exposer devant le monde entier, et j'ai le sentiment qu'au Brésil les supporters seront chauds (heureux, ndlr) si l'Argentine perd, et nous sommes fiers de jouer contre eux", a-t-il ajouté.

"C'est encore un duel entre une équipe sud-américaine et une équipe européenne, et nous sommes la seule équipe qui ait battu une équipe sud-américaine (l'Equateur, 2-1), a aussi relevé Peter Gillieron. On peut être fiers d'être parmi les six Européens qualifiés".

Le président de l'ASP a tiré un "bilan d'étape positif", et a dit déceler dans la génération actuelle de la Nati une envie de franchir le cap des 8e de finale supérieure à celle de ses devancières de 1994 et 2006: "C'était comme si on avait déjà atteint nos limites, cette fois ce n'est pas la même chose. Nous avons un groupe expérimenté, avec des champions du monde des moins de 17 ans et des vice-champions d'Europe des moins de 21 ans, et un entraîneur qui veut évidemment repousser le plus possible le moment de ses adieux".

L'Allemand Ottmar Hitzfeld prendra sa retraite à la fin de l'avenure brésilienne de la Suisse.

ybl/dhe

PLUS:hp