NOUVELLES

Kerry: l'opposition syrienne peut aider à combattre les jihadistes en Irak

27/06/2014 09:43 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est entretenu vendredi avec le chef de l'opposition syrienne, Ahmad al-Jarba, dont les partisans peuvent, selon lui, aider à combattre les jihadistes de l'EIIL en Irak.

"L'opposition syrienne modérée a la capacité d'être un important acteur pour combattre la présence de l'EIIL (...) non seulement en Syrie mais en Irak aussi", a déclaré M. Kerry lors de l'entretien à Jeddah, dans l'ouest de l'Arabie saoudite, où il est effectue une brève visite, axée sur la crise en Irak.

Il a ajouté que "(M.) Jarba représente une tribu qui s'étend en Irak", et dont le rôle peut contribuer à entraver l'offensive menée dans ce pays par des insurgés sunnites menés par l'EIIL (l'État islamique en Irak et au Levant).

L'EIIL, présent également en Syrie, veut établir un califat islamique à cheval sur l'Irak et la Syrie. Son offensive menace aussi les pays voisins comme l'Arabie Saoudite et la Jordanie.

Le chef de l'opposition syrienne a, de son côté, plaidé pour un plus grand engagement américain et des puissances régionales afin de contenir la crise en Irak.

"Nous avons besoin d'un plus grand effort de la part des Etats-Unis et des puissances régionales pour faire face à la situation en Irak", a-t-il dit, citant "les voisins de l'Irak, et l'Arabie saoudite en particulier".

Rappelant que son groupe "a toujours besoin d'une plus grande assistance", M. Jarba a qualifié de "très importante" l'aide de 500 millions de dollars que le président américain Barack Obama a demandée jeudi au Congrès pour "entraîner et équiper" l'opposition modérée syrienne.

Le secrétaire d'Etat, en tournée consacrée à la crise en Irak après l'offensive lancée le 9 juin par l'EIIL, doit s'entretenir avec le roi Abdallah d'Arabie saoudite, au lendemain d'une rencontre à Paris avec ses pairs d'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et de Jordanie.

jkb/tm/hj

PLUS:hp