NOUVELLES

USA: les ambassadeurs en Irak et Egypte confirmés, mais d'autres attendent

26/06/2014 02:59 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Le Sénat américain a confirmé jeudi à leurs postes les nouveaux ambassadeurs des Etats-Unis en Irak et en Egypte, alors que des dizaines d'autres nominations restent bloquées en raison d'une lutte de pouvoir au sein de la chambre haute du Congrès.

La nomination de Stuart Jones pour diriger la plus grande ambassade américaine dans le monde, à Bagdad, a été approuvée à l'unanimité, et celle de Robert Beecroft en Egypte lors d'un vote oral.

Ces deux nominations avaient été entérinées en commission mardi, et leur confirmation a donc été rapide, mais la Maison Blanche s'est plainte cette semaine de l'obstruction des sénateurs républicains pour confirmer près de 50 autres ambassadeurs, arguant que cela nuisait aux intérêts américains dans des régions en crise.

Un quart des ambassades en Afrique attendent leur nouvel ambassadeur, a expliqué Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale, notamment au Niger, au Cameroun et en Mauritanie. Des postes à la Banque mondiale, au Fonds monétaire international ainsi qu'à l'Association des Nations d'Asie du sud-est (Asean) sont également vacants.

Depuis le mois de mai, seuls cinq autres ambassadeurs ont été confirmés: Suisse, Belize, Angola, Jordanie et Pérou.

Les démocrates accusent leurs collègues républicains d'utiliser sciemment des procédures d'obstruction en représailles d'un récent changement du règlement intérieur qui a rogné les droits de la minorité républicaine.

Les républicains ont critiqué les choix de Barack Obama pour plusieurs ambassades, certains candidats ayant selon eux fait la preuve de leur méconnaissance du pays où ils étaient nommés lors d'auditions parlementaires. Des ambassades prestigieuses comme Londres et Paris reviennent traditionnellement à des personnalités qui se sont illustrées par leur capacité à lever des fonds pour le président, tandis que des postes jugés plus délicats reviennent à des diplomates de carrière.

ico/rap

PLUS:hp