NOUVELLES

Trois jihadistes kosovars, membres présumés de l'EIIL, arrêtés au Kosovo

26/06/2014 11:15 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

La police kosovare a arrêté jeudi trois Kosovars albanais soupçonnés d'avoir été recrutés par les jihadistes en Syrie et d'avoir entamé la mise en place, après leur retour au Kosovo, d'une "organisation terroriste" avec l'objectif de commettre des "attentats suicide", ont indiqué la police et les médias.

Les trois suspects ont été arrêtés lors d'une opération menée dans la journée dans le sud du Kosovo par les forces spéciales de la police kosovare.

Ils sont soupçonnés "d'avoir "mis en place une organisation terroriste et d'avoir commencé à recruter" des adeptes à leur cause, lit-on dans un communiqué de la police.

Lors des perquisitions dans des appartements des trois suspects, la police a saisi du "matériel de propagande et des équipements électroniques et militaires", ajoute la police sans donner davantage de détails.

Selon le site d'informations Express, les trois suspects faisaient partie d'un groupe de quelque 150 islamistes kosovars albanais qui avaient combattu aux côtés des rebelles dans le conflit syrien.

Ils ont été recrutés durant leur séjour en Syrie par l'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL), un avatar d'Al-Qaïda qui entend constituer un califat à cheval sur la Syrie et l'Irak, selon ce site.

Les trois ont récemment regagné le Kosovo, où les services de renseignement ont intercepté leurs communications, toujours selon Express.

Le site affirme qu'ils avaient l'intention de commettre des "attentats suicide" pour protester contre la "politique pro-occidentale" du Kosovo.

Plus de 90% des 1,7 million d'habitants du Kosovo sont musulmans, mais il s'agit d'une communauté essentiellement modérée et entretenant des liens politiques et culturels étroits avec le monde occidental.

ih-rus/cn/mr

PLUS:hp