NOUVELLES

Sissi au sommet de l'UA: l'Afrique "menacée par le terrorisme transfrontalier"

26/06/2014 07:56 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a estimé jeudi que "l'Afrique est menacée par le terrorisme transfrontalier" des groupes jihadistes et doit "faire face avec force à ce fléau", au sommet de l'Union africaine (UA) à Malabo.

"Nous condamnons toute forme de terrorisme", a déclaré le maréchal Sissi, qui s'exprimait en arabe et dont les propos étaient traduits en français. Il "détruit les Etats, les populations et porte atteinte à la religion".

Il a appelé ses pairs à n'"avoir aucune forme d'excuse pour le terrorisme" et à "faire face avec force à ce fléau pour préserver la dignité de nos populations et nos économies".

"Ce danger commun nous impose de renforcer notre coopération" en matière sécuritaire, a-t-il poursuivi. Evoquant dans son allocution la Libye, au bord du chaos, il a souligné l'importance pour ce pays de retrouver "l'unité et l'intégrité de son territoire".

Très applaudi par l'assistance au moment de prendre la parole, le maréchal, par sa présence, a signé le grand retour de l'Egypte sur la scène continentale, après la suspension du pays de l'UA dans la foulée de son coup d'État en juillet 2013 contre son prédécesseur, Mohamed Morsi.

Le sommet de l'UA qui s'est ouvert jeudi est dominé par les inquiétudes que suscitent chez les dirigeants africains la progression des groupes jihadistes jusqu'au coeur d'un continent où attaques meurtrières et attentats sont désormais quasi-quotidiens.

cl-mc/jpc/de

PLUS:hp