NOUVELLES

L'EIIL renforce sa présence à la frontière irako-syrienne (ONG)

26/06/2014 03:00 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Les jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont renforcé jeudi leur présence à Boukamal, principale localité à la frontière irako-syrienne, après l'allégeance à ce groupe par des jihadistes rivaux dans cette zone.

"L'EIIL a renforcé sa présence à Boukamal, où des combattants du Front Al-Nosra --branche syrienne d'Al-Qaïda-- ont prêté allégeance" au groupe jihadiste qui opère en Irak et en Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des militants pro-EIIL ont diffusé une vidéo sur YouTube montrant un grand convoi de voitures et de camions entrant dans la localité et portant le drapeau noir de l'EIIL.

"Les convois de l'EIIL circulent dans Boukamal après sa conquête, grâce à Dieu", ont commenté d'autres sympathisants du groupe extrémiste sur Twitter.

"Nous vous félicitons d'avoir annoncé notre ville comme secteur rattaché à l'EIIL", a annoncé dans un communiqué l'émir d'Al-Nosra à Boukamal, expliquant toutefois que cette "union" a été conclue en vue d'éviter "l'effusion de sang".

A Boukamal, des combattants d'Al-Nosra ont en effet prêté allégeance à l'EIIL, pourtant leur frère ennemi, permettant à ce dernier de contrôler les deux côtés de la frontière, avec la prise samedi d'Al-Qaïm, la ville voisine irakienne.

Boukamal est l'une des principales villes de la province pétrolière de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie.

Toutefois, ailleurs dans cette province, les combats continuaient de faire rage jeudi entre l'EIIL et Al-Nosra qui tente de défendre ses bastions, selon l'OSDH.

La majorité de la région de Deir Ezzor est aux mains de l'EIIL, qui avance dans l'ouest irakien et qui aspire à créer un émirat islamique entre la Syrie et l'Irak.

D'après Romain Caillet, spécialiste des mouvements islamistes, le ralliement de combattants d'Al-Nosra à l'EIIL "s'explique par la puissance du groupe, la crainte qu'il inspire, ainsi que par l'affaiblissement d'Al-Nosra sur le terrain".

Bien financé et bien armé, l'EIIL voit également son prestige s'accroître dans les milieux jihadistes après ses avancées fulgurantes en Irak, selon M. Caillet, d'où la défection de certains combattants d'Al-Nosra en sa faveur.

La menace de l'EIIL pour l'Irak, mais aussi pour d'autres pays de la région est telle que le secrétaire d'Etat américain John Kerry a réuni jeudi à Paris ses pairs de Jordanie, d'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis pour évoquer en urgence la crise irakienne et la menace posée par ces jihadistes.

rd/ram/hj

PLUS:hp