NOUVELLES

Fonds "vautours": la justice américaine refuse un délai à l'Argentine

26/06/2014 02:59 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

La justice américaine a rejeté jeudi la requête de l'Argentine visant à suspendre sa condamnation à rembourser d'ici à lundi deux fonds dits "vautours", dans un litige lié à la faillite du pays en 2001.

"La demande d'un sursis exécutoire est rejetée", a écrit le juge new-yorkais Tomas Griesa dans une décision consultée par l'AFP.

Buenos Aires demandait que sa condamnation à rembourser 1,33 milliard de dollars aux fonds NML et Aurelius soit suspendue, le temps d'ouvrir des négociations sur cette longue bataille judiciaire.

La Cour suprême américaine a donné gain de cause à ces deux fonds spéculatifs qui réclament le remboursement --à leur valeur initiale-- des titres de dette argentine qu'ils ont rachetés à prix cassés lors du défaut de paiement partiel du pays.

Selon Buenos Aires, le fonds NML peut désormais prétendre à un remboursement de 832 millions de dollars pour des obligations achetées 48,7 millions, soit une culbute de plus de 1.600%.

Le gouvernement argentin prévient surtout qu'il court à la faillite s'il est forcé d'appliquer un jugement qui pourrait inciter les créanciers ayant accepté la restructuration de leur dette à réclamer l'intégralité de leur dû.

L'Argentine et ses créanciers récalcitrants ont d'ailleurs ouvert des négociations.

Le cas argentin est suivi de près par les grands argentiers du globe, qui craignent que les créanciers refusent à l'avenir tout compromis avec les Etats en difficulté, dans l'espoir de récupérer l'intégralité de leur dû.

ahg-bur/jt/sl/are

PLUS:hp